«

»

Déc 15 2019

Imprimer ce Article

Des Papiers Anne Marie

 

Et sur la vieille table de bois

Sous l’ombre de l’if torturé

Se trouvent les feuillets grisés

Auréolés de l’astre roi.

 

Le souvenir de ces papiers

Fait se lever le vent d’hiver.

Etais-ce moi qui fus penché

Dans cette vie qu’était Hier ?

 

Les nuages s’amoncellent

Je sens les frissons m’assiéger

Et l’arbre, pinceau dans le ciel,

Gronde de couleurs tourmentées.

 

Tout ondule et tout se vrille

Mêlant résines et brindilles,

Piégeant les parchemins reniés

En souvenirs d’éternité. 

 

Se pourrait-il qu’une fois

Dans quelques centaines d’années,

Un inconnu, peut-être un roi

Détienne dans sa main gantée

 

De l’ambre gorgée de mes mots

De l’ambre empreinte de mes maux ?

Précieux bijou d’un beau collier

Simple présent pour l’être aimé…

 

Une goutte d’eau s’écrase

Sur le plat du papier mâché.

N’est-ce pas la pluie qui jase ?

Sont-ce mes sanglots réfrénés ?

 

Mon roi s’estompe dans le lointain.

Il n’y aura pas d’ambre demain.

Poussières des mots du passé

J‘ai chiffonné tous mes papiers

 

©Anne Marie

5+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/des-papiers-anne-marie/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Anne MarieOberLenonPatricia Saccaggi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OberLenon
Membre
OberLenon

Tout en subtilité. Délicieux

Patricia Saccaggi
Membre

Quelle jolie danse de mots !