«

»

Mar 14 2019

Imprimer ce Article

…des Larmes – Delloly

1-Il pleut, il pleut des larmes
d’un ciel gris et froid,
une jeune femme sur un banc en bois
comme se reposant auprès d’un charme
la pluie ne la dérange pas
restant de marbre face aux larmes
glissant sur le corps encore une fois,
sous le parapluie, je n’ose le charme
Ô.. risquerais d’avancer l’insolence
ne la connais point cette Dame de patience,
seule la pluie l’habille de larmes
grisant l’instant d’un désarme

Il pleut, il pleut des larmes
d’un ciel ténébreux et froid,
immobile je suis, enfin je crois,
le parapluie plié, observant la Dame
les larmes épousent ce corps
de l’indifférence d’encor,
la jeune femme reste figée sous gouttes d’eau
comme dépeignant ce tableau, 
trempé, je ne sais plus si je pleure
ou si l’émotion est juste un leurre ?
des gens passent sans un regard
serais-je de marbre d’un air blafard

 

 

 

3-Il pleut, il pleut des larmes,
d’un pas me suis approché
de l’espérance à taire le vacarme,
teintant en ces limbes fol imaginé
m’a-t-elle entendu la jeune femme
point elle n’a bougé même d’un charme
comme morte de sa blanche apparence
ignorant ce vain désir de transcendance,
seule la pluie est de sa convenance ;
lui tends la main tremblotant d’indécence
murmurant son prénom Cléo timidement
restant blanche d’un marbre ne se retournant

Il pleut, il pleut encor des larmes,
Cléo ne me regarde toujours guère
sa blancheur teintée d’une atmosphère
efface la pluie, se penchant gracieuse
sur la tombe d’une vieille Dame ;
“de Mérode” est son nom de déesse
danseuse étoile de l’Opéra, beauté de charme
louangée des hommes, jalousée de femmes
de ses amours tumultueuses ;
il m’inporte peu, Ô..Vous ne m’avez fui
ni même sous la pluie….. éconduit
en votre demeure… êtes voluptueuse

Il pleut, il pleut quelques larmes,
au Père Lachaise se promènent des âmes,
maintenant Vous regarde toute blanche
de vos traits gracieux tant aimés d’artistes
de Degas à Toulouse tels paysagistes
dessinant ou sculptant l’Amour d’un épanche ;
comme l’impression d’être observé
trempé comme vous l’êtes, non de marbre
mais de ce charme tant conté, jalousé ;
Ô.. Vous imagine danser auprès d’un arbre
comme un charme plaisant au monde de l’âme
reposant en demeure comme il s’entend… Diane !

 

Oli ©…des Larmes
©(P)-20/10/08 à Cléo de Mérode

(Cléopâtre Diane de Mérode, dite “Cléo ” eut une vie fabuleuse )

7+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/des-larmes-delloly/

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
ChanTal-CDellolyAnne CaillouxFattoum AbidiChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Larmes de pluie, habillant cette Dame immobile, belle et émouvante…
Tableau tout en tendresse de cette statue de marbre blanc, pleine de charme,
tel un modèle de grand peintre que l’on se plait à admirer avec ravissement.
Merci Oli pour la douceur des sentiments exprimés.
Bises

Chantal

Anne Cailloux
Membre

Beaucoup de tendresse pour se tableau plein de larmes
émouvant, que dire de plus..
Anne

Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bonjour Oli superbe et émouvant j’en reste très émue
Excellente journée
Bises
Fattoum.

Christian Satgé
Membre

Un tableau à l’eau qui ne manque pas de sel… Merci pour ce texte tout en sensibilité et en subtilité.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE