«

»

Mai 21 2018

Imprimer ce Article

Déconcertant concerto – Christian Satgé

Petite fable affable

                             

La Mère Nature m’apprend, sans mot dire,
Que, pour plaire aux Grands, il faut rester petit.
C’est là la leçon des fourmis ; s’interdire,
Quel que que soit pourtant notre appétit,
De hurler avec les loups est un des autres
Bons enseignements reçus des animaux
Dont penchants et travers sont pareils aux nôtres
Car nous partageons même Terre et vils maux.

Une fauvette, pour égayer le souffle
Doux mais fatigué des voix de ce printemps,
Voulut chanter alors que deux cent maroufles
Du genre batracien, en même temps,
Coassaient à vous tympaniser leur mare
Et ses entours… Imaginez le tintamarre !

La fauvette pourtant, malgré tout, s’obstinait.
Donc toutes les grenouilles aux voix glapissantes
Redoublèrent fort d’ardeur pour bassiner,
Voyant que les bergères attendrissantes
Tendaient l’oreille aux mélodies de Fauvette,
Aux refrains marquants et aux couplets craquants,
Plutôt qu’au ramdam venant de la cuvette,
Qui n’était que bousin, barouf et boucan.

Qui fait le plus de bruit, comptant sur son nombre,
N’est pas plus ouï, ma foi, que l’esseulé
Car, même s’il provient de la pénombre,
Un seul chant harmonieux, certes isolé,
Qui s’élève peut changer non pas les choses
Mais la vision qu’on en a sans plus de glose.

© Christian Stagé – avril 2018

Petite fable affable

2+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/deconcertant-concerto-christian-satge/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Fattoum AbidiChristian SatgéChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bravo Christian la douceur est plus efficace que la fureur, très beau et profond partage.
Agréable journée
Mes amitiés
Fattoum.

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Il ne suffit pas de crier avec la “foule” pour être écouté…
Une seule voix douce est souvent mieux entendue.
Belle journée Christian
Amicalement

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE