«

»

Oct 02 2018

Imprimer ce Article

De la Terre à la Lune – Stéphane

Je marche sur la Lune, depuis la Terre,
Les émissions d’électrons vont et viennent, terre-à-terre,
La solitude des grandes espèces captive mon oreille électromagnétique,
Chaque pas que je découvre couvre une cellule,
Que je bombarde à coup de particules,
L’organe bat tel un robot en pulsations cycliques ;
Depuis la Terre, je marche sur la Lune, en ondes magnétiques,
Comme des vagues, mes yeux regardent en cellules photoélectriques,
De vastes étendues défilent en tsunamis, mais c’est encore vague,
Le décors se dévoile et les habitants aussi, petits moucherons,
Je les bombarde de particules qui me reviennent en infographie,
Sur la Lune, il y a des foules emmitouflées qui dansent au soleil,
Dans ma nuit de solitude, j’écoute leur musique et je veille,
Là bas, Léo chante sa solitude, un tube Lunatique,
Une voix en vagues lumineuses chante son air, sans atmosphère,
Les photons de la chanson sont transmutés en ondes sonores,
Elles sont chantées en pureté parfaite sur mon transistor,
Tombent dans l’oreille d’un sourd qui les ignore,
Sur la Lune, les habitants chantent à tue-tête, en vagues lumineuses,
Je reste assis devant mon télétroscope à voyager comme un con,
Je n’entendis personne de cette contrée là, oubliant de monter le son,
L’astre gris sombre dans la nuit, je rentre chez moi, enfin,
Je mets Léo qui me chante sa solitude et comme un écho me revient,
Je l’ai entendu comme en rêve, pendant mon voyage, chantée par des Luniens.

1+

54 ans, des idées et des images plein la tête que j'aime partager.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/de-la-terre-a-la-lune-stephane/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE