«

»

Déc 25 2019

Imprimer ce Article

De corps est d’âme – Anne Cailloux

 

La bête humaine

J’ai parfois traîné dans le sillage de quelques troubadours, cherchant une once acidulé qui titillerait mes sens.
J’ai dévoré parfois de beaux mots, découvert des esprits fin, parfois des esprits de sel, mais le temps passait, loin d’aiguiser mes instincts primitifs, qui réveilleraient mon corps dormant, celui qui me donnerait ce petit truc en plus, que l’on ne trouve nulle part.

Dans les ténèbres d’une nuit de cendre, près d’une eau saumurée, une odeur mordante me monta au nez. Une rhétorique acide se déposa sur mon âme, laissant ma résistance au fond de ces abysses.
En mon corps repose tes mots ici bas en dernière demeure. Ces mots qui cachent ton corps, que l’on oublie.
Des mots improbables, que personne n’a jamais osé unir, qui s’épousent pour le meilleur laissant le pire couler dans les caniveaux à ciel ouvert.

Sous une lumière incandescente, j’ai aimé tes pensées, m’offrant une chaleur enivrante, montant crescendo, aimant ce que tu cachais à mes yeux, ce que je ne voyais pas. Tu m’as offert un trône où je suis monté, me faisant Reine.

Aujourd’hui, de tes verbes, j’orne mon corps, je joue avec mon doigt sur l’écran, ou tes mots se déposent. Tes envies découpent, mon iris émeraude
mon aime rode, tourne autours de toi, forçant ta main à entrer dans mon vice.

Au pied de ce trône, les femelles en soupirs tournent dans un air qui sent le souffre et les mauvaises pensées.

Veuves de tes mots en chimères, elles pleurent les adages que tu déposais à leurs pieds, regrettant le seul homme qui savait ce qu’elles aimaient.

En notre âme et conscience.

 

©Anne Cailloux

9+

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/de-corps-est-dame-anne-cailloux/

7
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
ColibriAnne CaillouxBrahim BoumedienChristian SatgéDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Colibri
Invité
Colibri

Sublime … quelle prouesse !
Une vraie virtuose ! ♥

0
Brahim Boumedien
Membre

Merci pour ce partage qui est une pure merveille à laquelle les sens s’éveillent !

0
Christian Satgé
Membre

La poésie se lit aussi aussi dans certaines proses. Baudelaire l’avait dit, vous l’avait superbement, chère Petite Belette, confirmé par ce texte très fort et très beau. Amicalement…

0
Delloly
Modérateur

Très beau, très pur
Merci pour ce moment poétique
Ol

0