«

»

Sep 16 2019

Imprimer ce Article

…D’allure Septième – Delloly

.

Rappelez-vous, dessinions l’original
sous la brise de vagues sur l’océan
Nous entraînant au large du corail
allongés sur ce lit tout en éventail
les draps se nouant à ce doux roman

Rappelez-vous, rires décoraient  ces murs
sous des vents apparents soufflés de nos mains
se donnant, se démêlant baisers carmins
se grisant d’ombres aux murs plaisirs sûrs
conviant vagues aux corps et de bains

Ce plafond parisien d’allure septième
se rappelle encor de nos brises au soir,
Ô.. nul besoin de conter notre histoir’
sur l’océan sombre où draps valsaient du noir,
elle est ancrée de l’encre du suprême

Vents parisiens s’éternisent au sérail
de ce souvenir habillant lendemain
d’une senteur douce musardant en peignoir…

..

Oli©…D’allure Septième
©(P)– 07/11/11 ….

.

11+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dallure-septieme-delloly/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
DellolyOberLenon Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OberLenon
Membre
OberLenon

Sur une valse à sept temps pourrait se poursuivre l’étreinte

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE