«

»

Déc 19 2018

Imprimer ce Article

Conte noir de Noël – Martial Havel

Une étoile grande comme une soucoupe volante
S’est immobilisée au-dessus de la ville.
Comme l’année dernière,
Comme l’année d’avant
Et les autres années encore,
Jésus est né dans une cave,
La cave réfrigérée du restaurant
Près des Grands Magasins.
Il a vécu là quelques jours,
Avec sa mère toujours vierge
Et son père toujours charpentier au chômage,
Au milieu des cartons de champagne,
Des boites de foie gras et du caviar.
Alors, on a illuminé la rue avec des guirlandes chinoises,
On a décoré les vitrines avec des poupées hindoues,
On a embauché des père Noël algériens
Parce qu’ils étaient blancs et pas chers.
Les boutiques et les banques sont restées ouvertes
Des nuits entières
Pour nous permettre d’acheter, de consommer
Des choses inutiles produites ailleurs.
L’Armée du salut a chanté, faux comme d’habitude,
Pour servir un beau repas à ses pauvres.
Des bergers charitables ont apporté de la soupe
A Joseph et à Marie
Qui ne pouvaient quitter leur bébé transi.
Trois princes d’Arabie sont arrivés avec du pétrole,
Des dollars et mille choses encore.
Mais il était trop tard,
Le petit bébé n’a pas résisté au froid
Et à l’indifférence,
Il est mort dans sa cave.
Ses parents ont été reconduits dans leur pays d’origine.
Jésus a disparu jusqu’à l’année prochaine.

Martial Havel

4+

Après avoir connu plusieurs vies, d'abord à Paris, dans ma jeunesse, puis comme officier de marine sur de gros pétroliers, dans le Médoc ensuite, en qualité de fonctionnaire puis de chef d'entreprise, j'ai posé définitivement mon sac à La Rochelle, lorsque j'ai pris ma retraite.

Marié, père de famille, divorcé, j'ai connu longtemps la solitude avant de retrouver la joie de l'amour. A proximité de la mer dont je ne peux me passer, entouré de nombreux amis, j'ai rassemblé dans un premier recueil intitulé "Ebauches" des poèmes écrits au cours des dernières années. Ces textes parlent de l'océan, de la solitude, de l'amour et sont agrémentés de quelques fantaisies sur des sujets divers.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/conte-noir-de-noel-martial-havel/

7
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Ouzag Djamel EddineChristian SatgéMartial HavelLise Beverly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Ouzag Djamel Eddine
Membre
Ouzag Djamel Eddine

Malheureusement c’est la vérité amère, où l’être humain n’est que ce qu’il vaut comme richesse matérielle, peut importe le fortuné là il va c’est son pays… C’est chez lui, quant au misérable chez lui déjà c’est un exilé. bel écrit laisse deviner une grande sensibilité.

Christian Satgé
Membre

Un texte aussi fort que juste qui colle à une réalité malheureusement trop vraie. Bravo et merci…

Lise Beverly
Membre
Lise Beverly

Bonjour Martial, comme j’apprécie votre analyse, cette description perle d’une forte réalité …. je ne fête pas les fin d’années, j’ai horreur de de qui est programmé et imposé mais il est vrai que l’ensembre du monde peut se reconnaître dans votre écrit. .. peut-être à l’année prochaine ….. 🙏 amicalement poétiquement. Lise.