«

»

Juin 15 2018

Imprimer ce Article

Condamnée – Julie Magne

La vision d’une femme trouble mes pensées,

Silencieuse, invisible, comme cachée.

Elle regarde sa vie qui se consume,

Comme cette cigarette qu’elle fume.

Son regard est figé.

Le temps, semble s’être arrêté.

Pourtant ses larmes ne cessent de couler.

Son sourire n’est qu’illusion,

Son cœur est esclave.

Elle ne perçoit plus d’horizon,

Son corps est une entrave.

Son âme ne lui appartient plus.

Ses rêves se sont tus.

                                                                M.J

3+

Bonjour amis poètes,
J'écris depuis quelques années seulement et n'ai jamais osé partager mes textes avant..j'espère qu'ils parleront à vos cœurs.
"Comme le théâtre est fait pour être joué, la poésie est avant tout faite pour être dite."(Raymond Queneau)

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/condamnee-julie-magne/

7
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Eric de La BrumeOasisArtLaurence de KoninckJulie MagneMarie Combernoux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Eric de La Brume
Membre

Joliment bien décrit et bien triste, mais tellement vrai. Mais de nos jours, il y a bien plus que la cigarette qui détruit nos vies.

OasisArt
Membre
OasisArt

c’est émouvant… merci pour cette ode

Laurence de Koninck
Membre
Laurence de Koninck

C’est beau Julie et bien triste. Maudite cigarette qui fait tant de ravages…

Marie Combernoux
Membre
Marie Combernoux

Poème plein de sensibilité , cela m’évoque quelqu’un qui se sait condamné, comme si cette cigarette qu’elle fume était la dernière.
Beaucoup de tristesse et de poésie dans ces lignes. Merci Julie !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE