«

»

Fév 14 2018

Imprimer ce Article

Commentaire 10 – Yves Abona

La mémoire du temps oublie le sacrifice.

Mais dans le propos du poème vit la justice.

Et le poète qui joue de sa lyre, tu renais,

Ô guerrier, des souvenirs et des regrets.

Et ta médaille fait briller ton honneur

Qui te fit te confronter aux horreurs,

Pour apporter la vie, tandis qu’à la mort,

Brave, tu allais rejoindre ton humble sort.

Le poète au cœur de voûte et d’abîme,

Ressent à la fois quand tu meurs du crime

Du tort qu’on te fait, et revis par l’attention

Qu’il met à honorer un homme si grand !…

 

12-11-2017 yves Abona

1+

Né à Brazzaville, en République du Congo, j'y ai fait toutes mes études primaires et secondaires. C'est alors en début d'adolescence que je suspecte en moi la passion pour la poésie en particulier, et pour la littérature en général. Et de cette passion, l'aventure poétique se poursuit, et m'emmène d'année en année vers la découverte de son merveilleux univers et vers la découverte de moi-même, confronté à l'expérience du monde "moderne".

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/commentaire-10-yves-abona/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE