«

»

Mai 11 2019

Imprimer ce Article

Comme un enfant qui ne sait pas – Dorian Bilquart

On dirait qu’au fond de moi une vie s’éteint,
Aux souvenirs on a recours, ceux-ci m’engendrent des sons sourds,
Je dévore le livre de notre histoire, dans un nuage d’amour,
Les plus beaux chagrins, le temps n’oublie rien…

On dirait déjà, qu’une vie en moi s’est écoulée,
Les larme au bord des yeux, rendent nos sourires en retard,
Qu’ils soient infantiles ou bien dérisoires,
Ils frappent la couleur de mes idées.

On dirait qu’au plus profond de moi, ma vie s’est enfuie,
Je croyais bruler le temps, je nous croyais plus fort que tout,
Si dans ma vie y’a plus personne, à quoi ça sert d’être jaloux,
Le temps donne l’espoir et puis il le détruit…

 

3+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/comme-un-enfant-qui-ne-sait-pas-dorian-bilquart/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Béatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour nous ne pouvons effectivement pas défier le temps beau texte amicalement

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE