«

»

Déc 05 2019

Imprimer ce Article

…Comme désordonnées – Delloly

Série décembre

Mots en berne 2019 (A) 
Te rappelles-tu -2016  (B)
Dix Janvier -2015  (c)
♥  …Comme désordonnées -2014 ( D)
Orage sans un mot -2008..  (E)
  Vent mauvais -2005(F)
Paris en Demeure -2002 (G)
Un Six décembre -2000 (H)
Les Feuilles tombées -1994 (I)
Paris, blanche de Vous -1988 (J)
Long d’un Soir -1984 (K)
Soir de Décembre -1985 (L)

(****à paraître)

Ô.. viles tempêtes désastreuses 
sévissant désordonnées en ce décembre
sur cette terre blessée d’hommes sombres
ou de Hagupit doué de colères tueuses ;
-pauvres Philippines dévastées de l’ombre !

Notre Pays, la France est comme un soleil
vivant semblants d’orages s’amusant au Ciel
restant d’un pourtant terrible à nos regards
jusques à Nous rendre Ô sots furibards
du si peu par égard aux naufragés du sériel

Vous conter ces colères de Cieux et misères
est bien fragile : Vous ! dormant en demeure
abrité sous de la pierre ne changeant guère
d’aspect de son velours de grès et froideur,
n’avez de mise de vous en faire, sauf erreur

Deux-mille-quatorze se termine aigrement
de bien de misères, d’un peu de désespoir ;
…ne passerais avant un Temps Vous revoir
de l’inutile présence à concevoir,
mais.. ne Vous oublie guère du désarmement

Comme désordonnées, ces heures épuisées
de tant de heurts malencontreusement croisées
me poussent au fragile instant de l’enfance
à Nous revoir les Trois Frères de renaissance
juste un Temps de limbes “illuminées”..

Comme un besoin de croire, ne Vous oublie
long du chemin, pas à pas sous l’orage,
luttant face aux méandres de l’embolie
d’un Monde se plaisant à faire naufrage !

..

Oli©…Comme désordonnées..
©(P)- 06/12/14 …. à Francis Jr, mon frère 

du livre « …Itinéraire d’un Calvaire” Série Epilogue

1+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/comme-desordonnees-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :