«

»

Jan 17 2019

Imprimer ce Article

Coin-coin – Philippe X

 

   Ce matin, ma Belle-fille m’attendait à son domicile, ne sachant pas pour quelles raisons elle m’avait convié, j’étais curieux de la rencontrer.

   Il est vrai que depuis que nous avons quitté «le Voyage » nous avons des relations plus fréquentes.

   Nous jouons notre rôle de grands parents, rôle qu’il nous faut parfois improviser, les différences entre le monde des sédentaires et celui des Gens du Voyage est immense.

   Elle qui est tant réservée dans ses agissements de « Femme du voyage » a la double punition d’être Gitane et belle fille d’un Beau-père de mon acabit.

   Je suis arrivé à la porte de leur somptueuse maison, les enfants n’étaient pas là pour m’accueillir, même le chien était planqué sous son arbre, le museau entre les pattes… mauvais signe.

   Ma Belle fille, toujours impeccablement “arrangée”, se sont ses mots, me fit entrer dans le salon.

   A sa façon de se comporter, j’ai bien senti qu’un événement important pour ne pas dire grave, avait eu lieu.

   En pénétrant dans la pièce, j’ai découvert du premier coup d’œil, le motif de ce malaise ambiant.

   Dans nos familles, les attitudes trahissent nos émotions et sont plus fortes que les paroles.

   Les femmes en voient de toutes les couleurs, elles ont des caractères bien trempés, leurs vies sont celles de femmes guerrières, secondant le chef de famille, amortissant tous les coups du sort et de la vie…..

   J’ai beaucoup de respect pour elles.

   Son attitude était de circonstance.

   Le canard était mort.

   J’ai de la considération pour cet emplumé. En effet lorsque vous le croiserez à l’avenir, regardez sa façon de se comporter. Il glisse silencieux à la surface de l’eau, aussi majestueux qu’un cygne, l’air princier, il ne semble pas porter une parcelle d’attention en vous croisant.

   Pourtant, à bien y regarder, ses pattes palmées bossent dur dans l’onde et mine de rien c’est un besogneux.

   Devant moi, il était là…. dans un plat, baignant dans son jus. Pour l’accompagner dans sa dernière demeure, des petites pommes de terre rissolées étaient alignée de par et d’autre de ce qui fut autre fois un magnifique palmipède.

   Il devait être de noble lignée car la tête avait été coupée comme le furent celles des victimes de la Terreur.

   Sa mort avait été violente à en juger par l’énorme orifice causé dans son arrière train pour qu’un bloc de foie gras y soit placé…. pauvre animal.. .sacrifié sur l’autel de nos passions.

   Je détournais mon regard de ce spectacle, non pas par pudeur, mais par respect pour la personne qui l’avait occis, rien que pour me faire plaisir.

   La voix de son bourreau me tira brusquement de mes pensées.

   « Beau-père… j’ai préparé le canard comme tu l’aimes»…. Émotions !

   Aux sourires qui illuminaient le visage des mes petits enfants, je compris rapidement d’où viendrait l’aide en cas de défaillance de ma part..

.   Ah ! Les braves enfants…   quelle bonne éducation ils ont reçu.

   Avec toute ma considération pour les non-mangeurs de viande. (dont maintenant je fais partie, pas de façon régulière, je ne mange de la viande qu’une fois par semaine..)

et une pensée toute particulière pour Robert LAMOUREUX (les Anciens comprendront )

.

©Philippe X – 16/01/2019

 

2+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/coin-coin-philippe-x/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Philippe XLaurence de KoninckChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Laurence de Koninck
Membre
Laurence de Koninck

Vos textes sont toujours très originaux Philippe. On se cultive, on rit, on trinque et on feuillette l’album familial avec gourmandise. Cela me plaît beaucoup même si je ne le dis pas toujours!

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Humm ! Cela a dû être un vrai régal…… pauvre coin-coin !!!
Merci pour ce partage plein de sourires………
Amitiés

Chantal