«

»

Déc 03 2019

Imprimer ce Article

…Coeurs en Vallée – Delloly

valleehier2

Au hasard du jour il l’avait rencontrée
Sous un beau soleil  d’une douce folie ;
Le vent avait soufflé, Tout avait tremblé
Même en paille dans une grange, le lit ;
Le soir prévenu fixa corps enlacés
Cote à cote de coeurs dormant chamboulés

l’aube rose ils s’étaient embrassés
À fondre neige éternelle du Mont Blanc
Plaisant au vent soufflant ce désir troublant
Abandonnant un écho fond de Vallée
Près d’une rivière s’écoulant bleutée
De tous leurs mots arrivés entrecroisés

Allongés ils s’étaient à midi promis
De doux voyages découvrant chemins, lits
Aux Pays inconnus, village en village
Délaissant villes tristes d’un coeur volage
De lèvres soumises aux baisers graciles
S’aimant de brise en brise d’instants fragiles

Un matin gris s’étirant évanescent
dun froid hiver Ô fatigué s’en allant
resta le miroir de leur soir tant subtil
déshabillant de mots souvenir éthyl’
coloriant les vents endormis en Vallées
déposant l’arôme des Amours ailées

 

Oli ©Coeurs en Vallée
©(P) -03/12/19  (11)  *Mus57

 

4+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/coeurs-en-vallee-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :