«

»

Juin 07 2019

Imprimer ce Article

Chemineau sous l’orage – Christian Satgé

En branle de par le monde, j’ai pour demeure
Les routes et les forêts comme foyer pour l’heure.
À fouler les vieilles feuilles je marche sans effort,
À fouiller les fougères, je vis sans confort
Si nues grosses de nuages accouchent d’orage
Qui, sans ambages, tout haut me rugit sa rage.
Les éclairs veinent les cieux noirs assombris, 
Les zèbrent à grand bruit, tombant tout en débris.

Les nuées ont craqué. Entre ciel et terre,
Des cordes d’eau se sont tendues et me font taire.
Sur cette grille liquide, contre la nuit,
Glisse au sol un froid pénétrant. Cette pluie
Frappe les feuilles verdies et des branches dévale… 
Elle est tombée comme herse médiévale.

Sinistres hurlements des rafales de vent,
Cessez de faire craquer ce fragile auvent !
L’obscurité m’éructe toute sa colère,
Gronde comme un fauve acculé. Mon cœur accélère
Sa cadence. Mon corps meurtri est fouetté
Par ces trombes et par les souffles rejeté.
Mon regard fourrage la pénombre, ravin
Où Dieu crache eau noyant l’abîme sylvain.

Sous l’averse, je reste debout et, aguerri,
Souris à l’intempérance des intempéries
Jusqu’à ce que mes pieds se dérobent, chaloupent :
La terre n’en peut mais. Trempée comme une soupe ,
Elle dégorge son eau, vomie en rus violents,
Ruisselle de boue, me laissant flageolant.

 

© Christian Satgé – novembre 2018

0

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/chemineau-sous-lorage-christian-satge/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE