«

»

Jan 19 2019

Imprimer ce Article

Chacun son Destin – Sara Diluna

Qui êtes-vous ?
Que me voulez-vous ?
Nous sommes les lettres de l’alphabet
Nous te bousculons
Afin que nous puissions
Chanter une chanson

Mais je n’ai point d’inspiration
Et vous en avez de drôles de façons
A mon humble avis
Vous manquez d’éducation
Et bien nous allons te donner une bonne leçon

Les lettres commencèrent à se chamailler entre elles

Arrêtez, c’est bon
Je vais vous agencer
Et puis de toute façon
C’est toujours vous qui avez raison

Les lettres prirent place
Chacune dans les mots

Qui êtes-vous ?
Que me voulez-vous ?
Nous sommes les mots du dico
Nous te bousculons
Afin que nous puissions
Chanter une chanson

Mais je n’ai point d’inspiration
Et vous en avez de drôles de façons
A mon humble avis
Vous manquez d’éducation
Et bien nous allons te donner une bonne leçon

Les mots commencèrent à se chamailler entre eux

Arrêtez, c’est bon
Je vais vous agencer
Et puis de toute façon
C’est toujours vous qui avez raison

Les mots prirent place
Chacun dans les phrases

Qui êtes-vous ?
Que me voulez-vous ?
Nous sommes les phrases de la composition
Nous te bousculons
Afin que nous puissions
Chanter une chanson

Mais je n’ai point d’inspiration
Et vous en avez de drôles de façons
A mon humble avis
Vous manquez d’éducation
Et bien nous allons te donner une bonne leçon

Les phrases commencèrent à se chamailler entre elles

Arrêtez, c’est bon
Je vais vous agencer
Et puis de toute façon
C’est toujours vous qui avez raison

Les phrases prirent place
Chacune dans le texte

Qui êtes-vous ?
Que me voulez-vous ?
Nous sommes les strophes du poème
Nous te bousculons
Afin que nous puissions
Chanter une chanson

Mais je n’ai point d’inspiration
Et vous en avez de drôles de façons
A mon humble avis
Vous manquez d’éducation
Et bien nous allons te donner une bonne leçon

Les strophes commencèrent à se chamailler entre elles

Arrêtez, c’est bon
Je vais vous agencer
Et puis de toute façon
C’est toujours vous qui avez raison

Les strophes prirent place
Chacune dans la composition

Et moi?
Tu m’as oublié à ce que je vois

Mais qui es-tu toi?
Je ne te vois pas

C’est normal puisque je suis le refrain, celui qui revient à chaque fois; tu te souviens ou pas ? Alors, j’aimerais que tu me chantes à plusieurs reprises … et que je n’aie plus à me répéter !

Mais les strophes ne vont jamais accepter, mon cher copain

A ces mots, la ritournelle s’embrasa :
“et bien tant pis pour elles ! C’est chacun son Destin ! Ou bien on naît refrain ou bien on est rien “

3+

Auteure belgo italienne, j'écris et je chante à la guitare depuis l'âge de mes quinze ans.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/chacun-son-destin-sara-diluna/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE