«

»

Mar 19 2015

Imprimer ce Article

Ce que je voudrais être – Gislaine Piegay

Oh ce que je voudrais être ?…
Un papillon de mer qui s’enroule
Au-delà de lui-même
Un fol écho de larmes et de sang

Oh ce que je voudrais être ?…
Une larme de pluie qui roule sur tes joues
Une fleur grande éclose
Qui s’envole au plus haut des rêves

Oui ce que je voudrais être…
Comment le dire ? Les mots ne suffisent pas
Les sons, les couleurs et leur enfantement
Pourraient peut-être dessiner le parfum

De ce que je voudrais être…

Mais les mots sont là et l’écriture
Comme un mur de nuit et de néant
Avorte tous ces coquillages de soleil
Dans le sable comme une tombe…

Ce que je voudrais être n’est pas…
Et la vie tue les cris
Que personne n’entend
Ils s’engouffrent en moi impuissante

Oh ce que je voudrais être ?…

L’infini lui-même
Et en une étreinte-spirale
Me confondre à sa houle pour toujours
Ne plus dessiner mon visage et cette inconnue

Celle que j’aurais voulu être au creux de la vie…

gislaine

0

Modérateur du site littéraire Plume de Poète

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-que-je-voudrais-etre-gislaine-piegay/

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Serge DoumencManon JourdanDomitille CasarottogislainePlume de Poète Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Manon Jourdan
Invité
Manon Jourdan

Oh madame !
C’est sublime ! Ce poème est aérien (si je peux m’exprimer ainsi) magique. Les mots sont juste à leur place !
Comme si… ils était destinés depuis toujours à y être. Vous écrivez vraiment bien ! J’adore votre poème !
Et comme des fois, j’aimerai écrire des poèmes aussi jolis.

Domitille Casarotto
Invité
Domitille Casarotto

Madame Piegay , votre poème est si beau… Il est comme très lointain tout en me donnant l’impréssion de le vivre chaque jour.
J’aimerais vraiment écrire aussi bien un jour.

gislaine
Invité
gislaine

Merci beaucoup….mais les mots viennent plus vite que moi sous la plume et sans doute davantage de travail serait le bienvenu pour faire de vrais poèmes…mais je n’y arrive pas…j’écris n’importe où…n’importe quand et ne rature pas…sinon tout s’en va…Etrange sensation que de sentir le mot jaillir plus vite que la main…

Serge Doumenc
Invité

Bonjour Gislaine, c’est bien là le problème, laisser tel quel des premiers jets d’écriture, des brouillons, sans aucun travail à la clef, sans aucune recherche, ni affinage, ni nuances qui viendraient tenter de commencer à parfaire l’éventuelle idée première projetée sur la feuille… Il ne faut pas se contenter du peu, ni se faire injure… Il faut arriver à se respecter (et de fait respecter le lecteur) dans ces projections “artistiques”, puis savoir ce que l’intention vaut, à défaut d’être. Ecrire n’est pas qu’un simple étalage d’états d’âmes. Il faut une réelle volonté créative, pointue, précise, réfléchie au-delà du premier… Lire la suite »

Plume de Poète
Administrateur

Magnifique, j’adore !
Votre écriture me plait et me touche beaucoup . . .

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE