«

»

Oct 23 2018

Imprimer ce Article

ce mur anonyme – Georges Cambon

Ce mur anonyme, où git le fantôme

De notre mort  proche et enivrante

Quand surgit l’âme conquérante

Des insoumis, le sang renomme!

 

La nuit est debout face à la fronde

Qu’importe les arcanes de l’esprit

Pour avoir vu  la pierre profonde

Je n’aime  plus, ce dialogue surpris.

 

La jeunesse nue- notre présent-

Sur le boulevard troué d’interdit

Dès  l’aube sème le sel maudit

Cet autre tuteur d’un pire présent!

 

Ce mur fantôme où git l’amnésie

Á la saison au front de novice

Entend-il, quand s’évanouissent

Sans bruit, des galops de poésie?

 

©Georges Cambon

2+

Ancien libraire, j'aime la poésie et la politique d'où mes choix, parfois, de textes engagés! Mes poètes préférés sont Aragon, Verlaine, Mallarmé et Valéry!

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-mur-anonyme-georges-cambon/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE