«

»

Juin 14 2019

Imprimer ce Article

…Ce Chemin Cévenol – Delloly

Suivre ensemble ce chemin cévenol
au gré de gambades de Roederer
au-dessus des Tourelles
prendre le vent en brise d’un peu d’air
de toutes les senteurs taisant l’émoi
de tous ces chants de cigales
vous annonçant comme étranger parfois
vous irritant de ne les voir fatales
vous reposant les limbes de mots
vous arrêtant le temps loin des maux

Suivre ensemble ce chemin cévenol
d’une Séranne Vous conviant à vous perdre
Ô non pour que nomade ne Vous atteigne
juste d’un soupçon d’abeilles en vol
deveniez un poète aimant la poésie
de tous ses paysages paraissant endormis
d’autant en été sous la chaleur
grisant la nature de son humeur
même au bord d’un ru de son filet d’eau
s’écoulant clair chantant comme l’oiseau

Suivre ensemble ce chemin cévenol
grimper jusques au Monts de la Séranne
au son d’un jappement pavane,
de rires et de mots de ce raffol’
vous poussant à aimer ce côté divin
et sauvage ignorant votre état d’âme
est une invitation douce de lin
à s’asseoir et contempler même pictogramme
Vous conviant à comprendre l’étonnement
de sa légèreté fragile vous épousant

Suivre ensemble ce chemin cévenol
entendre l’appel de l’aigle royal
penser l’apercevoir planant tout là-haut
l’imaginer Nous observer bien sot
à croire que nous sommes des sujets
pouvant d’un égarement concevoir
que de si loin sommes beaux objets
Nous entraîne dans un rire plaisant
à l’écho Nous rappelant au miroir
que point de silence est chemin faisant

Suivre ensemble ce chemin cévenol
l’après-midi à travers sentier secret
connu de Vous d’un souvenir madrigal
et de tous ces toutous aimant gambader
me fait oublier les cigales de la Séranne
se moquant il me semble du pas hésitant
glissant même sur plaques en ardoise
tant le regard aime s’aventurer patient
au fil de brise ariette sonnant l’ivresse
à la contemplation grisant la sagesse…

Suivre ensemble ce chemin cévenol
même tard jusques au coucher de belles ombres
assis auprès de Vous, Roederer et comparses
humant les senteurs de ce moment frugal,
qu’il est bien ténébreux de trépasser
loin de cet impromptu ou rêvasser
à tout baladin s’égarant en Cévennes
ne cherchant que gîte tout en pierres ;
osez vous reposer tout en haut de Séranne,
de son ivresse, gagnerez à ressentir belle âme….

..

Oli ©Ce Chemin cévenol
©(P)16/07/98 … Suba

9+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-chemin-cevenol-delloly/

10
Poster un Commentaire

avatar
5 Sujets de commentaires
5 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
6 Commentaires des Auteurs
Christian SatgéOasisArt9DellolyFattoum AbidiVéronique Rouquette Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

On aimerait être un âne et marcher à vos côtés dans ce décor que vous avez su si bien recréer…

OasisArt9
Membre
OasisArt9

Olala c est trop beau. J ai lu qu il y avait un air canadien
Bon bordeaux c pas mal. Pas the best .
Un jour j irais me promener là bas je crois
Julie

Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bravo Oli superbe poème comme toujours
Agréable journée
Mes amitiés
Fattoum.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE