«

»

Juin 10 2016

Imprimer ce Article

CASSANDRE EST LA MUSE QUI LIE SON ET SENS ! – Alain Minod

gielniewski Cassandre et le poème

CASSANDRE EST LA MUSE QUI LIE SON ET SENS !

 

Au brouhaha où s’impriment cendres du jour

Cassandre éprise des lèvres de leur silence

a repris sa science qui brûle mon séjour

où – pour tant de rêves s’éprendre – je me lance

 

Qu’à les ouïr je tente de les lui ravir

s’évanouit le tendre qui surgit aux veines

de celle qui luit à me faire tant gravir

la pente du désir qui enfouit ma peine

 

Cassandre en allée – tombent cendres en fraîcheur

halée où s’étendre à l’heure perlée de paroles

cale au comble d’Éole : merle du marcheur…

Et nos pas heurtés au monde ne hurlent rôle

 

On se dit poète pour que rythme la vie

avec la voix qui s’entête à rimer l’essence

des quêtes d’avenir dans un sens qui ravit

notre tête en devenir pour toute présence

 

(tableau de Gielniewski)

Enregistrer

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cassandre-est-la-muse-qui-lie-son-et-sens-alain-minod/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Doumenc Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Doumenc
Invité

Désolé, pas compris le choc des mots…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE