«

»

Août 25 2018

Imprimer ce Article

Cailloux… – Jeanine Chatelain

 
 

Cailloux.

Sur le chemin de notre vie ,
La route se trace à la naissance,
Au sortir d’un ventre rebondi, 
Où c’est déjà une souffrance,

Ligne droite et parfois tortueuse,
Sur le sentier de l’espérance ,
On se cogne à la douloureuse,
Sur les chemins de l’existence ,

Nous avançons vers la sortie ,
On ferme la porte de l’errance ,
Le coeur cruellement meurtri,
Par les galets de la souffrance,

Où est passé le divin paradis, 
De tant de luttes et d’abstinence,
On ne sait plus quel Dieu on prie ,
Quand devient vaine l’ espérance ,

Alors , on se relève , debout,
Et on se bat contre les lances ,
En arrière les mauvais cailloux,
Qui sont la cause de la déviance,

Vibrons , dans la transcendance ,
Loin des pointes bien acérées ,
Des épées rougies de médisance,
Qui saignent notre destinée ,

Pour mieux écouter le silence ,
Dans un ciel parsemé d’étoiles,
Où se retrouvent les âmes pures,
Que l’amour recouvre d’un voile.

Jeanine Chatelain, le 25 août 2018.”

Et le ruisseau murmure sans cesse contre les cailloux qui voudraient l’empêcher de courir.”
Journal ( édition 1935 ) Jules Renard

 
 
 
 
 
 
 
1+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cailloux-jeanine-chatelain/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :