«

»

Août 22 2019

Imprimer ce Article

…Bord de Seine – Delloly

.

Que n’ai-je pensé ce midi de Vous
d’un monde ne Vous plaisant plus
un monde se dérobant de l’habitude
négligeant le sournois par lassitude
négligeant les balades bord de Seine
au sortir hésité, voilé de Beaune

Que n’ai-je pensé ce midi de Vous
d’un monde ne Vous grisant plus
un monde déambulant hésitant
à rester à mes côtés simplement
à chiner bord de Seine bouquiniste
perle rare souriant page intimiste

Que n’ai-je pensé sur Quais vides de Vous
me dirigeant au Louvre, yeux de loup
Vous guettant loin, très loin du regard
com’si du hasard coquin et peu bavard
pouviez m’apercevoir à vos côtés, étonnée
de ne pas m’avoir vu venir, ni imaginé

Au baiser abandonné de l’au-revoir
vous pleuriez : naissance de première fois
vos larmes glissèrent en Seine d’un miroir
osant refléter aux rides cœur d’autrefois
ce déhanché du fol amour et de sa robe ;
que n’ai-je pensé ce soir de ce dérobe….

..

Oli ©Bord de Seine
©(P)20/06/00…    

.

5+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bord-de-seine-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE