«

»

Sep 09 2017

Delloly

Imprimer ce Article

Bleue Tendresse – Delloly

©2017 – Effraie-Yze(P) Oliver Delabre

Nous étions si beaux parfois
Observant le ciel narquois
Toisant nos peines frôlées
Délaissant Âmes ailées.

Silence était suggéré
D’un Temps si peu oublié ;
L’Amour qui Nous habillait
Ivrant au soir, bel été.

Aussi, l’ignorions ce Ciel
D’un beau sourire à causette,
Mirant joie de Notre fiel
Ne pensant qu’à l’amusette.

Puis, d’un délicieux baiser,
Allongés au bord de rive,
Se refléta la dérive
Bleue, en regards de l’osé .

Ô.., Ciel conscient de son “Gris”,
D’une brise Nous offrit ;
Bel habit, d’une tendresse,
Livrant lueur pour ivresse.

 

Oli©Bleue Tendresse
©(P)-09/09/12 … Ccy (7)

 

Le score Global : 0
Votez pour cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Au sujet de l'auteur

Delloly

Delloly

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bleue-tendresse-delloly/

(2 commentaires)

  1. ChanTal-C
    ChanTal-C

    Quel doux moment celui de la dérive… bleue,
    Amour, tendresse, ivresse…… magique !
    Très beau poème Olivier
    Merci
    Bise

    Chantal

    1. Delloly
      Delloly

      dans un mode où les medias se plaisent à nous conter que l’horreur pour nous faire taire
      il est bon d’exprimer la tendresse pour espérer même un petit moment
      merci Chantal
      Bise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.