«

»

Mai 23 2016

Imprimer ce Article

Tel un Bleu-d’Âme – Delloly

bleudame3 Douce Muse, sachez : la couleur du Bleu-d’Âme
Au crépuscule aimé, où crie pensée sauvage,
Est sublime adage au tremolo d’un Voyage
Pour goûter ces larmes du plaisir de Madame.

Madame, Amours osées paraitront polygame

Face aux liqueurs rosées du goût qui vous voyage,

Et l’oubli de l’hier noiera chagrin de l’âge

Se poser en vos yeux d’un lin parfum de Charme.

Lors, ce matin triste, vous fuyez mon Baiser
 ;
Pourtant flamme d’envies de vous savoir usée

En cet État-d’Âme, est de Vous en sauver.

Bien sûr, vous conterez que journée est soupir

D’heures à y choisir l’instant, pour Vous en lover ;

Seul, nos lèvres-désir sauveront ce Plaisir !

 

Oli ©Tel un Bleu d’Âme

© -12/02/16 à Muse S. (Sonnet-12p) *Mus049

2+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bleu-dame-oliver-delabre/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :