«

»

Juin 15 2019

Imprimer ce Article

…Bien avant.. (part A) – Delloly

.

Bien Avant (A)
Sur la Route d’Obterre (B)
Bord de l’étang d’Obterre (C)
Retour en la Demeure d’Yze (D)
Au soir en la Demeure d’Yze (E)

 

Bien avant que l’aube ne se lève
nous étions les trois frères, assis en cuisine
pour ce petit-déjeuner de l’heure divine
nous en connaissions son privilège
pour ces vingt-deux kilomètres à vélo
que nous devions parcourir assez tôt
Obterre et son étang, devions les surprendre
comme leurs carpes, locataires à prendre ;
aussi se lever tôt décourageant le sommeil
d’une courte nuit, d’un bardas posé la veille
se devait être parfait de son presque
marquant cette vie de jeunesse comme fresque

Bien avant que l’aube ne se lève
vérifiâmes le bardas posé sur vélos
de ses cannes et sacoches et autre sève
à ne jamais rien oublier comme nécessaire,
à ne jamais regretter ce jour telle misère,
à ne pas se poser la raison de se lever sitôt ;
jeunes étions, d’un courage amusant mère
qui, même, ne venant à vélo d’un désespoir
(jamais ne sut en pratiquer, de légende !) 
se levait pour son baiser, si doux de l’espoir,
comme pour se rassurer que point de galère
ne vienne troubler la balade de son Monde

Bien avant que l’aube ne se lève
Armand, Francis et moi-même Olivier
Nous amusâmes contant vers de La Fontaine
de nos souhaits, prévision de l’aubaine
bord de cet étang près d’Obterre, au lever
d’un moment de pêche sorti d’un rêve
d’une balade à vélo de son exploit du temps
tant et tant étudié les jours précédents
un peu redouté du fait de ses côtes aiguisées
pour des ados chantant la douceur et alizés
jusques au moment où partîmes d’Yze à l’heure
sur le doux regard voilé de Mère en demeure

..

Oli ©Bien avant.. (part A)
©(P)12/07/95 … à Francis & Armand, mes frères

(1èr récit de cette histoire, composé de  5épisodes )

.

14+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bien-avant-part-a-delloly/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
louve.hianjaBéatrice MontagnacDellolyAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
louve.hianja
Membre
louve.hianja

wouaouh! des mots si caressants! Amitiés poétiques

Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour Delloly
Une tendresse en tes mots habillant l’amour

Anne Cailloux
Membre

Quel tendresse dans cette écrit.
Tendresse et amour assurément

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE