«

»

Août 13 2018

Imprimer ce Article

Belle du Rif – Marie Combernoux

Image associée

BELLE DU RIF

Une belle rifaine  aux yeux noirs, regard de braise,

Costume traditionnel, grand chapeau de paille

Orné de rubans, de pompons multicolores

Curieux tablier à rayures blanches et rouges ,

Vend des épices au marché de Chefchaouen ,

Menthe parfumée, cumin brun jaune, paprika rouge,

Coriandre, henné, safran, piments, ras el-hanout

Et tant d’autres saveurs multicolores qui ravissent

Les sens , odeurs et couleurs d’un monde enchanté

En petits tas coniques dans des paniers tressés.

Belle rifaine, ses beaux yeux soulignés de khôl

Croisent les miens, je vois un incendie dans sa prunelle

Et pudiquement, elle baisse la tête aussitôt,

Se réfugiant sous son surprenant chapeau.

Je m’approche de cette belle fille qui me sourit

De ses dents blanches illuminant son teint de pêche.

Je remarque son tatouage discret qui orne son front

Petit losange bleu ouvragé comme une dentelle

Et dans un murmure, me penchant vers elle,

Je lui demande son nom : «Je m’appelle Daya»

« Je suis une berbère Amazighe et je vis dans le djebel »

Belle rifaine , je t’ai senti de feu, de fièvre et amour,

Que des siècles de chaînes ont réduit en veilleuse.

Beauté du Rif : tu es faite pour la liberté : rebelle toi !

Depuis longtemps ton peuple se révolte contre le roi

Pour préserver ses traditions et son identité berbère,

Ses chants, ses danses typiques au son du bendir, azanar, alloun

Où les hommes dansent côte à côte en frappant le sol du pied

En cadence, pour bien marquer leur appartenance à cette terre.

Belle Daya aux yeux noirs, dents de diamant et teint vermeil,

Mets tes habits de fête et tes plus beaux bijoux berbères

Et brille comme un saphir, jolie Rifaine, dans la lumière

Du soleil de Chefchaouen qui illumine la « ville bleue ».

.

©Marie Combernoux – 13/08/2018

2+

je ne suis plus une jeunette, je suis née le 3 Avril 195....et quelque, j'ai été élevé jusqu'à mes 12 ans à Caussade (82) par mes grands parents , qui étaient agriculteurs et négociants en fourrage, j'ai été élevé entouré de nature, d'animaux de basse-cour, d'un jardin, et j'ai aussi appris l'occitan car entre eux mes grands parents le parlaient. Après 12 ans de bonheur , je suis allée vivre àToulouse, avec ma mère et son mari. A partir de là, ce fut une autre histoire.... je viens d'écrire un libre de nouvelles, réelles et fictives, et de poésies, j'attend sa sortie. Voilà un peu de moi, mais vous ne savez qu'une partie de ma vie riche et cahotique à la fois Bien cordialement.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/belle-du-rif-marie-combernoux/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Marie CombernouxChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Une belle que l’on aimerait rencontré et vite car votre texte la magnifie. Bravo et merci…