«

»

Sep 17 2019

Imprimer ce Article

Bee happy – Christian Satgé

Petite fable affable
 
N’étant pas de celles qui pleurent pour plaire,
Une abeille bedonnante bourdonnait
Sa malenconie, la vie ayant donné
À son destin tout en traverses et galères,
Lui faisant mille écornes et moults chamaillis.
D’où, las, son pâtiment et ses rechignantes
Dispositions envers ses sœurs, feignantes
Contrariées saillies de tous les taillis,
Jamais plaignantes et encore moins geignantes,
Frisquettes avettes toutes hâtiveté
Pour leurs forts bruissantes activités.
 
Elle fait tâche chez ses pairs, cette amère !
La reine informée convoque l’infortunée
Vivant tout au rebours de ses aînées :
« Je moissonne un chagrin lourd, ma bonne mère,
Serrés en d’épais dépits, car les ennuis
Comme champignons en fumier me poussent,
Fit-elle. Certes personne ne me repousse
Mais nul ne me remercie quand vient la nuit,
Ne me félicite pour mon labeur, ne met un pouce
En l’air pour dire qu’il m’a appréciée,…
J’en suis plus sombre que suie de crassiers ! »
Pourquoi escarmoucher cette fate et fade
Mouche à miel qui ne s’est point rebéquée
Mais n’eut pas sa râtelée de ces becquées
De mots choisis, servis jusqu’à l’estouffade,
Qui remotive le plus démotivé,
Apazime le plus déquiété, fait taire
Le plus révolté des vains contestataires
Ou le retourne, un public va captiver,…
Sa Majesté, la prisant prou, sachant faire,
La caressa de ces termes qui font rosir
Mais qu’oreille ne se lasse de saisir.
 
Foin de « communication », « propagande »,…
En ce bas monde, combien de nos maux
Se soignent, Altesses, par de simples mots
De reconnaissance qu’oublie qui commande
Trouvant normal et logique qu’il en soit ainsi,
Voulant que ce silence nous contente aussi.
 
© Christian Satgé – avril 2019
4+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bee-happy-christian-satge/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Christian SatgéBrahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Brahim Boumedien
Membre

Dire qu’un mot gentil, un signe de reconnaissance ne coûte rien et contribue à valoriser ! Il y a tellement de choses simples que nous oublions. Merci pour ce partage intéressant et utile !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE