«

»

Jan 13 2018

Imprimer ce Article

Le bal des commères – Aldrick Le Mat

Le bal des commères.

 

La barrière sculptée d’arabesques

Laisse la ruelle mieux dessinée.

Par ce balcon les yeux impudiques

Pensent et songent la vie des passagers.

Les curieux au perchoir illuminé,

Ce penchant indiscret… des commères.

Le balcon, place des pulls tricotés,

Celle des prises de bec autour d’un ver.

Sûre d’elles, le jase des pies coulent

L’eau des rumeurs au bruit d’une ruche.

Qu’elles aiment beaucoup les vues sur la foule,

Au cou épanché comme une autruche

Les voisins, les passants, les éléphants

Tout était sujet à bois de pic vert

Certains voient des cent pas inélégants

N’eut été mauvaise oie à l’œil de verre

On l’aurait cru de mauvaise foi…

Quand chutait la sphère orangée, elles

Déploient leurs ailes, et d’un peloton.

Sans adieu car demain de plus belle

Picoreront au balcon des commères.

Aldrick LM.

0

Aldrick, jeune homme de 18 ans. Passionné des Lettres et des poèmes. Parfois je m'ennuis alors j'écris les mots que j'aime.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bal-commeres-aldrick-mat/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE