«

»

Juin 04 2016

Imprimer ce Article

Bad Grippe – Delloly

badgrippe2

Janvier, retour grippé
De pensée envolée

D’un espace trompé
Où se meurt l’affolé.

Quarante ; juste fièvre
Traînée depuis un trente
,
À Menton, tel orfèvre
D’une fête apparente.

L’ivresse ; doux remède
À paraître éclairé
Parmi Gent intermède
De vivance enferrée.

Ô… Miss nouvelle année
Déjà, vous m’enfermez,
Tremblotant condamné
En jours Ô…désarmés.

 

Oli ©Bad Grippe
© (P)-09/01/00 à Suba (6p)

 

2+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bad-grippe-delloly/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
ChanTal-CDellolyVéronique Monsigny Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Est-ce la fièvre ou l’ivresse….ou les deux…
Qui font planer et s’envoler les pensées et les mots ?
La légèreté de ce poème est ravissante…
Merci Oli

Chantal

Véronique Monsigny
Membre
Véronique Monsigny

Doux délire de la fièvre qui rend légère la pensée… ivresse ou délire ? j’en aime la légereté !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE