«

»

Mai 15 2019

Imprimer ce Article

Avant que sonne l’heure … – Jeanine Chatelain

Avant que sonne l’heure.

J’écris ces quelques lignes pour toi, dans ces moments difficiles,
Au chevet d’une vie qui s’en va, d’avoir tellement marché sur un fil,
Les mots sont forts et silencieux, cadenassés dans le coeur,
Quand va se refermer le livre, du grande départ où sonne l’heure,

Et tu es là, impuissant, près de cette âme qui s’en va tout doucement ,
Avant que se ferment les paupières, dis lui “je t’aime”, tout simplement,
De cet arbre de vie, une très haute branche est en train de se casser,
Mais le grain de ses gênes, à jamais germera, dans son éternité,

Garde dans ta mémoire, tout cet amour pour toi, qu’il t’a été donné,
Une existence s’en va, prends sa main dans la tienne, et reste à ses côtés,
Et n’aie pas peur, un ange a déplié sur lui l’étendard de ses ailes ,
Pour recueillir le dernier souffle de son âme, et s’envoler dans le ciel.

Ô, mon ami , je pense à toi, dans la murs blancs de cette chambre,
Comme l’espérance est vaine, quand un esprit va se rendre,
Qui vient sceller dans ta mémoire , les souvenirs heureux d’une vie,
Je viens vers toi, avec ces mots, pour soulager ta peine, près d’un lit.

J’écris ces quelques lignes pour toi, dans ces moments difficiles,
Au chevet d’ une vie qui s’en va, d’avoir tellement marché sur un fil,
Les mots sont forts et silencieux, cadenassés dans le coeur,
Quand va se refermer le livre, du grande départ où sonne l’heure,

Jeanine Chatelain, le 14 mai 2019.

” La seule vérité c’est celle-là, celle que nous donne notre lutte pour notre âme, le combat contre l’ange. Les hommes d’aujourd’hui méconnaissent cette vérité essentielle de l’être qui se vainc, qui se surpasse.” Mort, où est ta victoire, de Daniel Rops.

3+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/avant-que-sonne-lheure-jeanine-chatelain/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Jeanine Chatelain *Belle des bois*Christian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Excellent Belle des Bois. Un texte tellement fort dans le ressenti et sa simplicité qui accroit encore s puissance. Bravo et merci pour ce partage…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE