Delloly

Détails de l'auteur

Nom : Delloly
Date d'enregistrement : 1 décembre 2015
URL: http://olidelab.over-blog.com/

Biographie

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver …. http://olidelab.over-blog.com/

Billets récents

  1. …l’Ombre de Vous – Delloly — 22 mars 2019
  2. …A Vélo en chère Campagne – Delloly — 21 mars 2019
  3. …le Printemps – Delloly — 20 mars 2019
  4. …Ce petit Mot – Delloly — 18 mars 2019
  5. …Nuit au Jour – Delloly — 17 mars 2019

Posts les plus commentés

  1. …le Silence du manque – Delloly — (27 commentaires)
  2. Le Funambule – Delloly — (24 commentaires)
  3. Soir de Pluie – Delloly — (22 commentaires)
  4. Vide Profond – Delloly — (21 commentaires)
  5. …Vêtus de jaune – Delloly — (20 commentaires)

Articles de cet auteur

Mar 22 2019

…l’Ombre de Vous – Delloly

  Je ne vois plus rien du tout depuis l’ombre de ce nuage noir osant blêmir le contraste du soir sans doute épris du soleil ou de Vous Comment puis-je Vous prendre en photo sur le couché sombre d’une pluie en miroir ne dessinant que votre ombre au soir d’un difforme incompris sur le coteau …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lombre-de-vous-delloly/

Mar 21 2019

…A Vélo en chère Campagne – Delloly

  A vélo en chère campagne sur des chemins chantés d’oiseaux bord de prés fleurs et arbrisseaux rions sous un vent de Caucagne Frôle un vent d’un bel air frissonne soufflant fil d’or de blonds cheveux effleurant joues et tourbillonne douce ode de son bienheureux Long du chemin bordé pivoine au ralenti glissons des mots …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-velo-en-chere-campagne-delloly/

Mar 20 2019

…le Printemps – Delloly

  Vingt-deux heures cinquante huit le Printemps s’invite en votre demeure Ô..Vous ne verrez que la pleine lune à belle heure peut-être, et de sa nuit Un Printemps vêtu d’une toge « hiver » de ses couleurs froides bruquant l’air tirant sa révérence au froid et survie du long sommeil et manque d’envie Vingt-deux heures cinquante huit …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-printemps-delloly/

Mar 18 2019

…Ce petit Mot – Delloly

  -1-Ce petit mot pour Vous dire sous un vent d’idées la pensée revenez me voir d’une phrase insensée comme l’hiver dernier à vrai dire à la Demeure d’Yze me surprendre c’est un bonheur de Vous entendre Dans le froid de l’hiver en cette grande Demeure se plaisent vieux fauteuils d’un Temps révolu du sommeil …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-petit-mot-delloly/

Mar 17 2019

…Nuit au Jour – Delloly

Nuit sombrem’étonne de cette absencene traînant que votre ombreseriez-vous luminescenceperçue au loin du chemin ;le temps d’y arriver seulsemble bien lointainlong de marche d’un linceulrecouvrant ce corps tremblotantau mois de juin inconvenanten cette sombre alléed’immobilité entouréecomme sur graviers observéde cette nudité Nuit sombremarche comme un soldat en traînedroit, point je ne me cambreseriez vous lumière …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nuit-au-jour-delloly/

Mar 14 2019

…des Larmes – Delloly

1-Il pleut, il pleut des larmes d’un ciel gris et froid, une jeune femme sur un banc en bois comme se reposant auprès d’un charme la pluie ne la dérange pas restant de marbre face aux larmes glissant sur le corps encore une fois, sous le parapluie, je n’ose le charme Ô.. risquerais d’avancer l’insolence …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/des-larmes-delloly/

Mar 12 2019

…N’est-il pas ? – Delloly

  N‘est-il pas singulier de s’aimer encor les années passant de leurs oublis comme de leurs désirs et délits en ce Paris com’si l’entendions d’un cor N‘est-il pas coquin de se retrouver sur l’Île Saint-Louis com’si de rien ne fut un aprèm au soleil de cet imprévu d’un murmure s’étonnant de s’embrasser N‘est-il pas charmant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nest-il-pas-delloly/

Mar 09 2019

…Je reviens vers Vous – Delloly

  Je reviens vers Vous, prenez garde nous nous embrasserons d’encor au salon et puis nous nous embrasserons au vu et revu des amis par mégarde ; enfin, ils pourront écrire nos amours remplissant leur quotidien de toujours puisque leur vie n’est guère au diapason puisque leurs mots décorent notre chanson Je reviens vers Vous, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/je-reviens-vers-vous-delloly/

Mar 08 2019

…A Belle Aube – Delloly

  A belle aube au bord de l’océan sous cris de mouettes en pirouettes un vent capricieux et fainéant ondulant frissons douces gambettes Nous nous étirons légèrement toujours sous vols de fous et mouettes enlacés dessus d’une serviette à belle aube au bord de l’océan La Rochelle d’un Port apaisant parfume la brume devinette soufflant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-belle-aube-delloly/

Mar 07 2019

…Voyage d’Encor.. – Delloly

  Je me souviens du Temps où voyager d’encor soufflait l’idée à ces corps de refléter l’or ; encor me rappelle de l’instant autrement en ces limbes d’un vent d’amants se souvenant Je me souviens du Temps dévoilé de l’absence de l’un ou de l’autre telle une évanescence un papillon doré se dévoilant au ciel …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/voyage-dencor-delloly/

Mar 05 2019

…Dans le Train – Delloly

  D ans le train, des gens s’étourdisent de sommeil Ô jetant un regard hagard sur saut de voie brusquant bien du sournois les limbes et leur ciel d’un rythme enlevé de deux murmures parfois Comme éblouis les yeux se perdent de l’éveil du secret de ces mots se taisant de l’émoi la faute au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-le-train-delloly/

Mar 03 2019

…Essence malouine – Delloly

  Au bord de brise endormie de lenteur un visage aimé contemplant la vague rêvant du calme enivré de bonheur un soir d’automne à l’essence malouine La Baie retroussée de la lente mer moirée de ciel gris, diffusait ce charme soulevant le vent grisant une larme au bord de brise endormie de lenteur L‘immuable espace …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/essence-malouine-delloly/

Mar 02 2019

…Etait-ce Vous ? – Delloly

  Que de mots manquent à mon regard pour exprimer le trouble en ce miroir vais-je me devoir clore les yeux du devoir de respecter les Cieux Je Vous ai aperçue troublante d’une forme quoique diffuse au miroir d’eau s’irisant filante de l’éclat du Ciel dessinant la Muse Etait-ce Vous à l’ombre du crépuscule d’une …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/etait-ce-vous-delloly/

Fév 28 2019

..Est-il possible.. ? – Delloly

  Est-il possible que je Vous revoie au clair de lune près du vieux pont dormant loin des vents mauvais du Temps comme la première fois fil de soie sans un mot d’un soir reposant de nos regards échappés se croisant ? Est-il possible que le Temps cesse de ses pages tournées en tourment à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/est-il-possible-delloly/

Fév 28 2019

…d’un Tourment – Delloly

  Bord de l’océan votre pensée s’égare d’un tourment à ne pas fléchir une nouvelle fois de l’abandon de cet amour qui sonne carillon où vous croyez en être l’esclave comme il se chuchote en quelque havre Que faisiez-vous à Pornic allongée seule, nue de sentiments, parfumée d’une sieste bord d’océan à languir Vous reposant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dun-tourment-delloly/

Fév 26 2019

…Vous le dire – Delloly

  Comment Vous le dire ce beau jour de l’été sous les brisures d’un soleil Ô.. Vous aimant ignorant ce vain désir de tant Vous quitter au doux soir d’une pleine lune Ô.. s’endormant La soie de son drapé sous un vent transparent tant de ses couleurs Ô.. que de ses bleus parfums matins et …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vous-le-dire-delloly/

Fév 24 2019

..Jusques au Souvenir – Delloly

  Ce que la mer est grise de l’absence bientôt ce crépuscule angoissant rappelant le dévoilé de l’évanescence où tout se bouscule de formes tremblotant ; les vagues se noient de souvenirs Où êtes-vous blanche écume de ces limbes grises dénudées de mots d’une absence, criant  comme vêtue d’une robe de lettres soumises au mascaret …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jusques-au-souvenir-delloly/

Fév 22 2019

…d’un Air musicien – Delloly

  Ô.. je me souviens d’un air musicien du rendez-vous au Musée Rodin évitant regard du bronze Penseur pour qu’il ne Nous vole ce bonheur Que de Temps prélassé au Jardin à se dire à se taire bord de bassin au secret d’une roseraie de mots doux sentiments au ciel désirs fous Ô.. je me …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dun-air-musicien-delloly/

Fév 21 2019

…Histoire de Saison – Delloly

  Il est une histoire de saisonune histoire d’un Temps qui s’ignoreune histoire où s’ébruite raisoncomme au loin il s’oublie ce navire Souvenez-vous des beaux sentimentsrappelant césure de l’ivressedu vent des murmures des amantsau diapason sonnant l’averse De la Vie qui passe lâchementNous délivrant regrets sur le fleuveNous miroitant matins autrementsous le costume manque la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/histoire-de-saison-delloly/

Fév 17 2019

…Ô.. Me suis perdu – Delloly

  Ô.. Me suis perdu sous un ciel durant l’aubade lisant pages de Songe d’une Nuit d’Eté dans la forêt visible de nos songes ; où êtes-vous Muse la nuit de vos Noces du parfum s’endormant invisible. M‘allonge auprès du cèdre à l’ombre du sens qu’il me reste au clair ; réveillez-moi de l’illusion à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/o-me-suis-perdu-delloly/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE