Guillaume Aatira

Détails de l'auteur

Nom : Guillaume Aatira
Date d'enregistrement : 14 mai 2018

Billets récents

  1. Racines ailées, Guillaume AATIRA — 22 septembre 2019
  2. Amour, accepte ce présent – Guillaume Aatira — 13 septembre 2019
  3. L’ombre sur le Bleu – Guillaume Aatira — 9 septembre 2019
  4. La belle paysanne – Guillaume Aatira — 19 août 2019
  5. Elle souffle l’or – Guillaume Aatira — 22 juillet 2019

Posts les plus commentés

  1. Le coq et le chien, Guillaume AATIRA — (6 commentaires)
  2. Le miracle de l’aubépine -Guillaume Aatira — (5 commentaires)
  3. Amour, accepte ce présent – Guillaume Aatira — (3 commentaires)
  4. Le pardon de l’Automne – Guillaume AATIRA — (3 commentaires)
  5. Jouer dehors – Guillaume Aatira — (2 commentaires)

Articles de cet auteur

Sep 22 2019

Racines ailées, Guillaume AATIRA

Les hommes au sommet de ces monticules ne me gouverneront pas ; seuls me gouvernent l’élan de mon coeur et la voix descendant en cataracte de la montagne. Ce n’est plus un mensonge à mes yeux maintenant : Je partirai rejoindre les êtres aimant et adorés là-bas, au creux des collines où la verdure accueillait …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/racines-ailees-guillaume-aatira/

Sep 13 2019

Amour, accepte ce présent – Guillaume Aatira

  Amour, accepte ce présent, Ce soupir que mon âme expire. En ma main, je t’offre l’empire Sur mon destin et sur mon sang.   Longtemps, j’ai hanté les versants, Les bois et les pays apyres. Amour, accepte ce présent. Ce soupir que mon âme expire.   Aujourd’hui, je me tiens céans, Devant ta beauté …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/amour-accepte-ce-present-guillaume-aatira/

Sep 09 2019

L’ombre sur le Bleu – Guillaume Aatira

Le Roi s’est endormi sur le trône ambre Du lourd sommeil du juste et du guerrier ; Il a vaincu le mal, l’a renvoyé. La Force est dans son coeur et dans ses membres.   Au jour levé, nous avons entendu Partout en ville, oraisons, chants, poèmes, Et avons vu, portant des hélianthèmes, Tant de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lombre-sur-le-bleu-guillaume-aatira/

Août 19 2019

La belle paysanne – Guillaume Aatira

La belle paysanne (tableau de Marlene Sadran Frigoli) Elle regarde au loin pour fuir, Prendre son élan puis partir, Partir dans la blancheur des neiges Vers d’autres contrées, d’autres berges.   Elle garde en son sein découvert Un coeur rayonnant, fort et fier Mais sous son visage, sur sa taille Ses mains livrent une bataille. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-belle-paysanne-guillaume-aatira/

Juil 22 2019

Elle souffle l’or – Guillaume Aatira

Doucement. Sur la feuille d’or, elle dépose son souffle ; un secret vibre à la surface de la matière martelée, sur la pellicule fragile. Sachez qu’un cri ou qu’un mot de trop déchirerait la feuille aussi surement qu’une pierre s’enfonce dans l’eau de la rivière où on l’a jetée, mais elle, elle connait le langage …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/elle-souffle-lor-guillaume-aatira/

Mar 26 2019

Trésors – Guillaume Aatira

Au fond des impasses, dans les décombres, Sous l’haleine froide du vent du nord. Partout où s’écoule le temps et l’ombre On peut apercevoir un éclat d’or. . Un éclat plus brillant que la tempête, Plus vibrant que les voix de tous les dieux ; Un éclat magique que rien n’arrête. Tu veux le voir …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tresors-guillaume-aatira/

Mar 20 2019

Conduite – Guillaume Aatira

Je nommerai les rues, les villes, les bêtes, les plantes. Je nommerai l’horreur et le temps quand le nom sera nécessaire. Je nommerai même Dieu, même l’Amour pour clarifier le monde que je vois, mais je ne nommerai et ne saurai nommer la latitude singulière de ce caillou qui reste mon plus sûr repère et, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/conduite-guillaume-aatira/

Mar 09 2019

j’aime ton nom – Guillaume Aatira

J’aime ton nom Aucune coudée franchie entre nos brins de nerf, Lestés de grains de sel, perdus dans un bras de mer, Ne levons que la main, restons bien à distance ; Le récif n’est pas sûr et demande assistance.   Restons au port dallé, voir les heures passer Comme ces vols d’oiseaux que les …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jaime-ton-nom-guillaume-aatira/

Jan 26 2019

Dans la fumée – Guillaume Aatira

Dans la fumée Hommes de chants, cet hiver est mortel Et bien trop froid pour allumer l’autel Que vous couvez dans le cri des alarmes.   Ce feu sacré, priez-le sans vacarme Car il est faux de penser l’honorer Par un incendie qui peut le dévorer.   Nous vous voyons, clamer votre espérance Comme des …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-la-fumee-guillaume-aatira/

Jan 13 2019

La goutte, Guillaume AATIRA

La goutte Que le vent Chasse et déroute Forme un océan. Elle perd sa route Dans le flanc Des soutes.   La goutte Ne meurt pas ; Elle s’écoute Comme un grand fracas Qui nous dégoute, Qui nous bat, Nous voute.   La goutte Des alcools De nuit mazoute Aux couleurs de khôl Offre une …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-goutte-guillaume-aatira/

Jan 09 2019

Le coq et le chien, Guillaume AATIRA

Jean Gens, pauvre fermier du beau pays de France, est bien abattu depuis qu’un vil renard lance ses terribles assaults contre son poulailler. L’animal vient la nuit sans un bruit batailler Les poussins, les poules et les grasses poulettes Ne laissant au matin que d’horribles squelettes, Des tapis de plumes mêlées au foin Et des …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-coq-et-le-chien-guillaume-aatira/

Jan 03 2019

Ne te fais pas de film – Eric Guillaume Aatira

Ne te fais pas de film Erich ! Baisser de rideau pour Erich Zimmermann en ce samedi 30 Octobre 1926, date marquant la fin de la longue épopée du film Metropolis dont la production paraissait aussi chimérique que le scénario ; mais il faut croire que certaines personnes connaissent le bonheur de voir leur rêve …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ne-te-fais-pas-de-film-eric-guillaume-aatira/

Nov 08 2018

Jouer dehors – Guillaume Aatira

Jouer dehors   Mince ! Le portail est fermé ! — Désolé, on ne peut pas entrer dans l’école. — Où allons-nous jouer alors ?  Réfléchis, réfléchis… Le parc Nippori : trop loin… Le parc naturel d’Arakawa : mouais… Je sais ! Le terrain de jeu du parc Hara. On y sera dans une dizaine …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jouer-dehors-guillaume-aatira/

Oct 24 2018

Brise – Guillaume Aatira

  Sous la poussée de la bise, Un vase se brise Dans le jardin endormi. La nuit se peuple d’éclats Qui nourrissent des sanglots. . © Guillaume Aatira – 23/10/2018   J’aime ce Texte ! 6+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/brise-guillaume-aatira/

Oct 03 2018

Naissance d’amour -Guillaume AatirA

Amoureux, Belzébuth courant derrière Eve, frôla gauchement Hélène,indécise, jacta Kamasutra, lorgna Méduse, nargua outrageusement Pénélope.   Quelque rhapsodie sentimentale titilla une vierge Walkyrie xyloglote yougoslave zygotante.   Yann-Jakez J’aime ce Texte ! 1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/naissance-damour-guillaume-aatira/

Oct 01 2018

Le pardon de l’Automne – Guillaume AATIRA

Silence sans heurts Dans la forêt squelettique , Usage des morts. Bien sûr, les feuilles renaissent Et s’excusent à nos seuils.   ©G Aatira. (tanka) J’aime ce Texte ! 3+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-pardon-de-lautomne-guillaume-aatira/

Sep 30 2018

Jamais ne s’ouvre cette porte – Guillaume Aatira

Pandore de mes rêves fous, Trésor qui cache ma lumière. Elle est derrière ton verrou, La garderais-tu prisonnière? . J’écoute le chant du hibou Qui cite les heures qu’emporte un amour cruel et jaloux. Jamais ne s’ouvre cette porte. . Pour compter ma douleur, mon mal, J’ai gravé de mes mains, l’ivresse Du temps fuyard, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jamais-ne-souvre-cette-porte-guillaume-aatira/

Sep 29 2018

Le miracle de l’aubépine -Guillaume Aatira

L’hiver a semé son haleine Aux champs, aux forêts et aux plaines, Et du froid de son souffle, éteint Les bougies des pauvres vilains.   En plein jour ou dans les ténèbres On entend, grondement funèbre, Le fracas du vent qui se perd En murmures dans l’univers.   Et les dépouilles de l’automne Sont sous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-miracle-de-laubepine-guillaume-aatira/

Sep 27 2018

Foyer – Guillaume Aatira

  Lueur de la lune, Blancheur jumelle des neiges Hors de la nuit froide. J’ai vu la chaleur du feu Dans une fumée lointaine. . ©Guillaume Aatira- 27/09/2018   J’aime ce Texte ! 5+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/foyer-guillaume-aatira/

Sep 26 2018

La fontaine est tarie… – Guillaume Aatira

La fontaine est tarie, taris ces sons lointains D’eau comme des sifflets d’oiseaux. Plus de fraîcheur douce Dans l’air du soir. Jamais plus une telle source N’embaumera nos plaies aux neiges du matin.   La fontaine est tarie, mais nos yeux sont pleins du sel de nos larmes à l’incessante course. Les pluies n’amènent plus …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-fontaine-est-tarie-guillaume-aatira/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE