Guillaume Cadet

Détails de l'auteur

Nom : Guillaume Cadet
Date d'enregistrement : 8 janvier 2018

Billets récents

  1. L’inéluctable – Guillaume Cadet — 2 juillet 2018
  2. Mon coeur Guillaume Cadet — 26 février 2018
  3. L’insomnie – Guillaume Cadet — 23 janvier 2018
  4. Le mélange – Guillaume Cadet — 21 janvier 2018
  5. Le crépuscule – Guillaume Cadet — 20 janvier 2018

Posts les plus commentés

  1. Le Paradis éphémère – Guillaume Cadet — (3 commentaires)
  2. Le bourreau de la démocratie – Guillaume Cadet — (2 commentaires)
  3. L’implacable douleur – Guillaume Cadet — (1 commentaire)
  4. Le crépuscule – Guillaume Cadet — (1 commentaire)
  5. L’insomnie – Guillaume Cadet — (1 commentaire)

Articles de cet auteur

Juil 02 2018

L’inéluctable – Guillaume Cadet

  Quand le ciel en feu luit, que l’horizon s’éteint Le calme de la nuit retentit sur le monde Ainsi qu’un vaste écho dont la musique inonde Notre esprit fatigué de tous les bruits lointains. — Il faut (dit-elle) il faut enluminer ton teint Va donc te raviver dans la fraicheur de l’onde Part, part …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lineluctable-guillaume-cadet/

Fév 26 2018

Mon coeur Guillaume Cadet

J’ai le cœur à l’envers, Ouvert, il pleure, il souffre Givré comme en hiver Seul dans un si grand gouffre. À présent quoi… Que faire ? Où ? Vers quel horizon… Quelle étoile étrangère ? Loin, loin des trahisons. Mille épées dans le cœur, Bateau privé de grève, Sans haine et sans rancœur Oh, ma …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mon-coeur-guillaume-cadet/

Jan 23 2018

L’insomnie – Guillaume Cadet

  Au cours de quelques soirs s’enfuit loin de mon corps Et sans moindre remords me rapatrie tranquille Dans l’obscure épaisseur qui ronge cette ville, Mon songe que la lune ensoleille les bords. Vive clarté venant du frimas vil, vermeil Amenant un fantôme à la bouche si molle Que le soir seul a su démêler …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/linsomnie-guillaume-cadet/

Jan 21 2018

Le mélange – Guillaume Cadet

  Le monde est parsemé d’un séduisant mélange Où toutes les saveurs, les sons et les odeurs S’épousent et font naître une atmosphère étrange Qui ne vient ni du ciel, ni des vraies profondeurs. Ce fluide se confond avec toutes les choses Et vient de sa caresse effleurer notre peau, Il fait frémir la Muse, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/melange-guillaume-cadet/

Jan 20 2018

Le crépuscule – Guillaume Cadet

Quand brusquement nous rentrons dans les ténèbres Du crépuscule froid sans le moindre amour, Et que sonne partout des chocs forts et funèbres, Mon corps où la peur siège est une inerte tour. J’observe avec sanglot s’accroître l’invisible, J’entends craintif l’écho muet qui se bâtit, Je sens monter en moi la froideur impassible, Je flaire …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/crepuscule-guillaume-cadet/

Jan 19 2018

Le ciel – Guillaume Cadet

  Le ciel a recouvert mes plus noires idées De son brillant éclat éternellement bleu, De toute sa splendeur m’a réchauffé de feu, Et ravivé mon cœur aux lanternes vidées. Sa beauté resplendit dans mes pensées bridées Et rutile à travers les iris de mes yeux, Miroirs où tout ce qui passe devient joyeux, Ou …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ciel-guillaume-cadet/

Jan 18 2018

Le piano – Guillaume Cadet

  C’est un grand piano dont le sublime bruit Comme une belle étoile M’emporte vers les cieux et le soleil qui luit Dans sa suave toile. Ah, je suis transporté comme un oiseau qui fuit, La brume qui le voile. J’en oublie mon ennui, je vogue dans la nuit Qui pour moi se dévoile. Sa …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/piano-guillaume-cadet/

Jan 17 2018

Je fais tout à l’envers – Guillaume Cadet

  Je fais tout à l’envers, Je fais tout de travers Depuis ma tendre enfance. Ah, mais quelle indécence ! Mes cahiers sont tachés, Mes professeurs fâchés : Écris de ta main droite, Elle est plus adéquate. Parfois la main en sang Je rentrais en pleurant, J’allais sécher mes larmes Et ma main couleur parme. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/je-fais-tout-a-lenvers-guillaume-cadet/

Jan 16 2018

La dernière balade – Guillaume Cadet

  Dans de grands bois s’en va se promener Accroché par les tilleuls du voyage Et picoté par le terrain orné De rougeoyants cailloux sculptés par l’âge, Fort bien pointus, blessants comme un orage. Dans le doux son du roucoulement d’oiseaux, S’en va marcher tout près de beaux roseaux Avec le souffle éprouvant d’un malade …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/derniere-balade-guillaume-cade/

Jan 15 2018

Le bourreau de la démocratie – Guillaume Cadet

(Place de la révolution, vingt-et-un janvier mille sept-cent quatre-vingt-treize) Tout Paris attendait ce moment jouissif Et dans toutes les rues retentissait poussif L’énorme voix commune à la brûlante haleine Qui chantait d’une teinte ivre, et ardente, et pleine Quand sur la grande place où Paris fourmillait S’arrêta la voiture où le roi gentillet Étais assis …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bourreau-de-democratie-guillaume-cadet/

Jan 14 2018

La prison – Guillaume Cadet

Sous un toit sinistrement sombre Derrière des barreaux de fer, Entre la saleté et l’ombre, Vit dans cet infernal enfer. Dans des trous tout noirs et sordides Loin des lumières de vertus, Loin des rires d’enfants splendides, Là, tous les rires se sont tus. Dans cet insondable théâtre, Aucune musique ne sort, Le silence est …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/prison-guillaume-cadet/

Jan 13 2018

Les hospices glacials – Guillaume Cadet

Dans les hospices froids, livides, Prisons des horreurs tant amers ; Les pleurs retentissent morbides Dans les hospices froids, livides, Où les fièvres longent avides, Le plafond puant les cancers : Dans les hospices froids, livides, Prisons des horreurs tant amers ! Ce bagne si pâle et immense Au goût d’adieu sans guérison, Pris à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/hospices-glacials-guillaume-cadet/

Jan 12 2018

L’amérindienne – Guillaume Cadet

Un jour j’ai rencontré une fille bronzée Elle était surnommée la crinière de feu Une amérindienne à la bouille embrasée Aux grands yeux de velours d’un hallucinant bleu. Quand ses dents mordillaient sa lèvre si légère, J’ai savouré heureux ce plaisir plus sucré, Fruité. Elle parlait une langue étrangère, Que mon âme et mon cœur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lamerindienne-guillaume-cadet/

Jan 10 2018

Le Paradis éphémère – Guillaume Cadet

  Pour un si pauvre cœur que le chagrin fleurit, Tu lui fais rappeler ces aimantes journées Qui vont poussivement de leurs chaleurs fournées Toute tristesse au fond de l’abîme aguerri. Toi qui rends amoureux les Dieux, Toi qui vas  delà les frontières, Toi qui scintilles de tous feux ! De nos roses printemps tu …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/paradis-ephemere-guillaume-cadet/

Jan 09 2018

L’enfant qui prie – Guillaume Cadet

Quand abaisse le soir son long voile indistinct L’enfant sur ses genoux prie la statue qu’il aime Cette statue symbole ample, imposant, extrême De la femme bohème au regard si certain. Une saveur sonore use l’air clandestin Tandis que son visage est de plus en plus blême, Blême d’un sourd plaisir, d’épaisses sueurs même Descendent …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lenfant-prie-guillaume-cadet/

Jan 08 2018

L’implacable douleur – Guillaume Cadet

Décidément la vie est délicate route, Et il nous faut avoir bien grande volonté Pour pouvoir, non sans faille et fracture, affronter Tout obstacle béant sans la moindre déroute. Ami, mais que la vie est délicate route !   Qu’il nous faut déployer tout effort et courage, Pour oublier cette heure infecte du tombeau Où …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/limplacable-douleur-guillaume-cadet/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE