Georges Cambon

Détails de l'auteur

Nom : Georges Cambon
Date d'enregistrement : 25 août 2018

Biographie

Ancien libraire, j'aime la poésie et la politique d'où mes choix, parfois, de textes engagés! Mes poètes préférés sont Aragon, Verlaine, Mallarmé et Valéry!

Billets récents

  1. la mémoire et le musicien – Georges Cambon — 8 juin 2019
  2. éloge de l’arbre – Georges Cambon — 25 février 2019
  3. l’eau, le vent, le feu – Georges Cambon — 9 février 2019
  4. le loup au gilet jaune – Georges cambon — 29 décembre 2018
  5. celui qui mutile une oeuvre d’art est un barbare – Georges Cambon — 2 décembre 2018

Posts les plus commentés

  1. le loup au gilet jaune – Georges cambon — (10 commentaires)
  2. celui qui mutile une oeuvre d’art est un barbare – Georges Cambon — (8 commentaires)
  3. le chat et le paon – Georges Cambon — (7 commentaires)
  4. la souris amoureuse – Georges cambon — (7 commentaires)
  5. ceux de Rollin – Georges Cambon — (4 commentaires)

Articles de cet auteur

Juin 08 2019

la mémoire et le musicien – Georges Cambon

Un soir de mai, un musicien, Les yeux clos sur son violon Jouait un air déjà ancien, La mélodie des sanglots longs! Le bonheur est un cheval pressé Que nous feignons d’avoir dressé Quand le frimas d’une saison Sur la corde est  notre poison! Ma mémoire est un vase brisé, Mais à qui donc, autre …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-memoire-et-le-musicien-georges-cambon/

Fév 25 2019

éloge de l’arbre – Georges Cambon

Sur l’avenue toute nue sous la robe hivernale Surprise oh nature, ta colère est tant légitime! Ci git un arbre, hier debout, mort sans un râle D’un crime odieux que porte une main anonyme.   Sur la terre lasse, d’un geste toujours faux Nait le sombre délit dans un temple méconnu Ce jour d’élan aux …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/eloge-de-larbre-georges-cambon/

Fév 09 2019

l’eau, le vent, le feu – Georges Cambon

Un filet  de sang sur tes lèvres, de toi praticienne Nous avons appris à être des poètes au firmament. Écoute le vent, divinité terrible, prince du tourment Qui trahit son génie pour de jeunes péripatéticiennes!   Tout se consume lentement dans ce pâle dénouement Monstre à l’orgueil brutal, je nais de ma déchéance, Mais mon …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/leau-le-vent-le-feu-georges-cambon/

Déc 29 2018

le loup au gilet jaune – Georges cambon

L’homme est un  animal parmi tous les autres, Qui sait, si le loup, peut devenir un bon apôtre? “Oh! Maître loup, que faites-vous dans ce gilet? Est-ce Carnaval aujourd’hui ou une de vos ruses?”   “Non! J’ai changé, je suis doux comme l’agnelet, Je soutiens mes nouveaux amis, je suis leur muse! Nous nous asseyons …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-loup-au-gilet-jaune-georges-cambon/

Déc 02 2018

celui qui mutile une oeuvre d’art est un barbare – Georges Cambon

  Il y a un chat innocent couché sur un livre. Il dort seul comme dorment les enfants heureux. Qui sait pourquoi la main rageuse d’un homme ivre A jeté le chat avec le livre d’un geste vigoureux ?   Aujourd’hui ressemble à hier, l’abîme est profond, Je relis “les fleurs du mal”, la flamme …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/celui-qui-mutile-une-oeuvre-dart-est-un-barbare-georges-cambon/

Nov 19 2018

ceux de Rollin – Georges Cambon

Te souviens- tu de ces jeunes gens du lycée Rollin? Quand la porte s’est ouverte à l’aube d’une aventure Ils  ont cru faire chuter   le malheur et l’imposture Dans cette lutte muette jamais ils ne se sont plaints!   ils  étaient sous le joug allemand et vivaient orphelins Sur  les murs ils écrivaient des mots, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ceux-de-rollin-georges-cambon/

Nov 15 2018

les amours de Verlaine – Georges Cambon

  J’étais un adolescent qui cherchait son soleil! J’avais le temps d’étudier, une rose à vendre, Un peu de miel sur la peau encore tendre, Des baisers volés dans l’espérance d’un éveil.     Nos vingt ans sont une saison au sort impuni. Verlaine boit son absinthe, il pleure sa bohème, Il m’offre la tendresse, je …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-amours-de-verlaine-georges-cambon/

Nov 13 2018

nouvelle taxe – Georges Cambon

Monseigneur, nous pourrions ajouter une taxe nouvelle! Ne crois-tu pas, Saint Jean, que ce soit celle de trop? Nous avons tout taxé, l’eau, l’air, les maigres, les gros Nos sujets ont bonne mémoire, ils ne sont  pas sans cervelle!   Vous pouvez  taxer les gueux qui ne paient pas la gabelle Ou ceux qui vont …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nouvelle-taxe-georges-cambon/

Nov 07 2018

la souris amoureuse – Georges cambon

Un chat amoureux d’une souris Vivait serein  dans une boulangerie. Quand apparût vêtu comme Lenôtre Un pâtissier obèse et pas très propre!   Ah! le goujat, où se cache cet obstiné, Qui compte fleurette à sa dulcinée! Crois tu gredin  que je te nourrisse Pour folichonner  toute la journée!   Retrouve tes esprits, tous tes …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-souris-amoureuse-georges-cambon/

Nov 04 2018

j’ai cueilli ma misère – Georges Cambon

Sonnet               J’AI  CUEILLI MA MISÈRE J’ai cueilli ma misère comme un sanglot dormant! Quand vogue sous le vent l’ombre de deux amants Le temps se recroqueville sur l’échelle des mots Comme un serpent soupire dans un profond repos!   C’est alors  dans une autre prison que fugue le rêve D’amours naissants sous le voile …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jai-cueilli-ma-misere-georges-cambon/

Nov 02 2018

dans une rue discrète – Georges Cambon

Dans une rue discrète du vieux Monestier Tout est douceur aux pas du muletier. Oh ! Belle endormie qui rêve  au vent léger Tu méprises tantôt, un vénérable étranger !   Le fleuve a depuis longtemps perdu la trace D’une silhouette émouvante toute de grâce. J’ai quitté l’enfer déprimant  de la ville polluée Où meurent des amants …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-une-rue-discrete-georges-cambon/

Oct 30 2018

un tendre éphèbe – Georges Cambon

Un tendre éphèbe contemplait l’onde chatoyante. “Quel est donc cet homme aux muscles de danseur? Est-ce un autre moi? Je doute de pouvoir être chasseur! Je suis l’unique beauté sur cette berge flamboyante Voyons, tentons un pari , j’ose à peine me dévêtir Mais l’autre a disparu, où te caches-tu sacripant Je n’aperçois plus ton …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-tendre-ephebe-georges-cambon/

Oct 28 2018

quand la saison devient fauve – Georges Cambon

  Quand la saison devient fauve, précipite l’enfer Tant de douleurs rendent fou, mon cœur est ivresse Je ne sais plus lutter ni dans l’ombre défaire Ce minuit fourbe dont s’indigne la jeunesse! . Quand les flammes ont tout dévoré, même l’azur Le souvenir éteint je découvre, maudissant mon âme Un spleen qui mêle charmeur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quand-la-saison-devient-fauve-georges-cambon/

Oct 27 2018

à la frontière de l’exil – Georges Cambon

 Á la frontière de l’exil, aux marches fragiles De ton corps, quand la nuit sans domicile Déshabille un dernier remords Sur les mirages du fleuve qui s’endort Où file mon amoureuse le temps, Sur l’écheveau qui tresse nos vingt ans ! Aurai-je, enfin appris,  du sablier ,  La chute lente des saisons dépouillées… Dans ce noir …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-la-frontiere-de-lexil-georges-cambon/

Oct 25 2018

soir de noël – Georges Cambon

C’est triste, un oiseau dans une cage Mais c’est encore plus triste, un pauvre dans un carton ! L’oiseau vole sur sa branche d’infortune Il vole vers des paradis lointains Où tous les oiseaux sont libres Libres de voler, d’aimer, de chanter Le pauvre dort, dans un lit de fortune À l’abri du froid, à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/soir-de-noel-georges-cambon/

Oct 24 2018

le pays de ton chant – Georges Cambon

  je suis dans le remembrement de mes terres exilées lent à déchiffrer de l’avenir un alphabet inusité la seule certitude du hasard suffit-elle à démêler le tragique destin de l’homme, lucidement révolté? . un étrange pays m’apparut, le pays de ton chant j’ai poussé la démence à marcher en te cherchant un lac de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-pays-de-ton-chant-georges-cambon/

Oct 23 2018

ce mur anonyme – Georges Cambon

Ce mur anonyme, où git le fantôme De notre mort  proche et enivrante Quand surgit l’âme conquérante Des insoumis, le sang renomme!   La nuit est debout face à la fronde Qu’importe les arcanes de l’esprit Pour avoir vu  la pierre profonde Je n’aime  plus, ce dialogue surpris.   La jeunesse nue- notre présent- Sur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-mur-anonyme-georges-cambon/

Oct 21 2018

sur ton front têtu – Georges Cambon

Sonnet   Sur ton front têtu, religion inanimée La nuit souveraine, prudemment glisse De l’amour chant, tu vis, azur de Mallarmé Ma gourde dépouillée d’un vin de Galice   Oh ! Rêveur que révulse ce geste mimé La poche trouée, ici, mendie l’avarice, Un orphelin de l’hégémonie consommée Du soleil guette la terrifiante police !   Que …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sur-ton-front-tetu-georges-cambon/

Oct 20 2018

le pessimiste lucide – Georges Cambon

Au soir de sa vie, un prince nourrissait de l’amertume. Je fus un grand despote que lamentait le sort de mes sujets . Tout pauvre trouvé solitaire avait une rente comme budget. La jeunesse s’ennuyait qui voguait sur des flots pleins d’écumes Vers des contrées où les femmes sont nues selon la coutume. Le bonheur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-pessimiste-lucide-georges-cambon/

Oct 17 2018

ce siècle! – Georges Cambon

J’en ai tant vu marcher comme des fauves, affamés De justice, de vérité , qui partaient quérir la  providence! Des poètes maudits criaient haut et fort leur belle démence, J’en ai tant vu mépriser leurs égaux avant d’être acclamés!   Quelle étrange destin au printemps d’une fée endormie Je ne reviens pas d’un rivage lointain …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-siecle-georges-cambon/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE