«

»

Jan 13 2020

Imprimer ce Article

…Auprès du Sir – Delloly

Allongez-vous bord de rivière
auprès du Sir dormant en lisière
du corps à corps plaisant au ciel
de l’harmonie se parfumant du miel
étirant les songes sommet du conifère
observant l’ensemble comme véniel

Allongez-vous d’autan si vous le désirez
vêtue de la tenue arc-en-ciel
de vos désirs que vous m’offrirez
comme de ces baisers goût de miel
soufflant l’horizon qu’il me plait de rêver

Allongez-vous auprès du Sir, Ô murmurez
perles de rivière sur ces corps endormis

Goûterons  l’amour de ses songes ennoblis

.

Oli ©…Auprès du Sir
©(P)-13/01/20  (15)  (le Dérive)   YouC

3+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/aupres-du-sir-delloly/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
DellolyAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

L’amour vous va à ravir de part ces mots
vous êtes du18 siècles, un fantôme. Trés beau texte
Anne