«

»

Nov 23 2019

Imprimer ce Article

…Au Soir de Nuages – Delloly

©dessin – Oliver Delabre

Se réveillant sous un vent avec les nuages
ses amis d’un soir et de l’été de fortune
il aperçut d’un frisson un visage d’ange
le contemplant à l’horizon tel joli songe
bleu, surgi du Temps qui passe, ventant nocturne

Il tendit douce main au phénomène étrange
à ressentir d’un tressautement l’amour du songe
tant il désirait du vent en connaître l’âme
l’ayant choisi du regard d’un soir Ô vertige
puis d’un baiser apprendre à aimer gente Dame

Tournoyant tel divin Roi au sein de nuages
du murmure d’une brise un vent se leva
étirant lentement blanche écume des songes,
long des corps lumineux, ressemblant à Nova
dévoilant sentiments brillant au cours des Âges

S’embrassant follement d’un air de violonistes
jouant bel aria de la nuit des artistes,
les yeux clos d’un battement re-goûtant le songe
comme un vertige s’adonnant au sucre d’orge,
le rose divin en leur coeur s’aima d’allonge

 

©Au Soir de Nuages
© (P)-23/011/19 …. ..Ccy.(12) (reprise texte 2017)

7+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-soir-de-nuages-delloly/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
DellolyOasisArt9 Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OasisArt9
Membre
OasisArt9

Oh oh il se fait tard même à Bordeaux. J aime beaucoup ce texte, se son élégance
Merci
Julie