«

»

Juil 17 2019

Imprimer ce Article

…Année de Cinquième – Delloly

.

Année de cinquième, déjà quatre ans
me souviens de Vous, de votre Art
à Nous apprendre à composer les mots
les gesticuler, les pourfendre, les réécrire
c’était passionnant pour quelques-uns
un cauchemar pour nombreux
pourtant Tout était pour révéler l’espoir

Année de cinquième, passionnée vous étiez,
aficionado passionné m’avez révélé
de votre savoir, de vos mots, de votre aide
Nous offrant l’immense bonheur
lors de rédactions à s’aider d’un dictionnaire ;
qu’il était lourd, le Littré ou Larousse
selon mon désir la veille du récital

Année de cinquième, passionné je fus
n’attendant que ce jour d’exercice mensuel,
déprimant d’en être absent : faute aux microbes ;
que de voyages ai-je créé durant l’année
de mes personnages aux caractères d’élèves,
du mauvais camarade au suffisant
du vrai copain à l’excécrable : Tous y passiez
et Vous Tous n’attendaient que la lecture ;
de fait, certains devaient lire leur rédaction
comme un élu face à la Cour des Savants

.Année de cinquième, de camaraderie
me souviens de ce jour où je fus applaudi
à la lecture d’une Aventure en Amazonie ;
Moi ! journaliste, Vous autres : professeur,
photographe, guide, traitre, savant fou….
me souviens de ces feuilles écrites au crayon
à une vitesse interdite d’un humain,
de ce quart d’heure prêté de Vous Madame
à ce que je termine l’histoire, illuminant
votre regard de Professeur de Français

me prédisant, j’en souris de l’aventure,
destin comme celui d’écrivain, cinéaste…. ;
tout timide, voire ému de lire l’écrit
face aux élèves médusés, Vous le contiez..!

Me souviens de Vous, Madame, de votre Art
à donner l’envie d’aimer les mots et leur vent
à décrire rêves et récits du temps
à décorer l’envie d’un gamin parisien
autrement, en invitant l’Espérance
au soir et au matin d’exister sur les mots…

..

Oli ©…Année de Cinquième
©(P)..XXème siècle … à Vous Mme Professeur…

((©-instant conté d’une époque, composé entre 16–20ans))

.

5+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/annee-de-cinquieme-delloly/

9
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
6 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
DellolyRenéeBFattoum AbidiChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bonjour Oli superbe partage nostalgique bravo poète
Agréables journée
Mes amitiés
Bises.
Fattoum

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Quel beau poème et hommage en souvenir d’un professeur exceptionnel !
Nombreux sont ceux qui auraient aimé rencontrer un tel enseignant sachant donner l’envie à ses élèves.
Merci Oli d’avoir partagé ces moments importants de votre vie de lycéen !
Bise

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE