«

»

Août 14 2019

Imprimer ce Article

Anicroches – Ober Lenon

                          

                      

 Anicroches

      Si l’amour devait se juger aux mots écrits,
       Celui des gitans serait objet de mépris
       Le cercle des poètes était-il si mesquin
       Qu’il ne domptait donc l’amour qu’en alexandrins ?

      Le mot n’est jamais qu’un bourgeon en devenir
       On peut mettre un tuteur, c’est la greffe pour finir
       Qui du jeune arbuste la force déterminera
       Et le temps j’en conviens quand la fleur s’ouvrira

      Quand les phrases au début ne sont que balbutiées
       Ecoutez donc le chant, non les sons prononcés
       Toi l’ami dont on dit que tu ne sais écrire

      Ce sera l’inflexion de ta voix pour finir
       Qui bercera l’oreille quand les mots assénés
       De violence d’un amour ne pourront témoigner

⊙Ober Lenon

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/anicroches-ober-lenon/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
OberLenonPhilippe XOberLenonBrahim BoumedienLenon Ober Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Philippe X
Membre

Merci d’aborder les non-dits de mes frères de la route : il n’ y a pas d’os dans la langue.

Brahim Boumedien
Membre

Merci pour ce beau partage qui suggère qu’il faut aller au fond des choses pour en découvrir les roses !

Delloly
Modérateur

Merci pour ce partage
Un joli sonnet certes irrégulier de par ses syllabes
Mais d un goût classique de par son thème
J aime bien 👌👍
Oliver

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE