«

»

Avr 16 2019

Imprimer ce Article

Ange Déchu – Svyria

 
Tu me disais que ma peau avait la saveur du pain d’épices
Aussi douce que la soie…
Tu me disais être ton prince du désir
Chevauchant et chevauché
Telle l’amazone indomptable
Toi seul avais su me captiver
Faisant de moi ton esclave
Toi le geôlier de mon cœur
Dont toi seul possédait la clé
Toi qui te complaisais à me nommer
« Ton bel ange noir »
Que tu as recueilli et protégé
Toi mon amant, mon ami, mon âme sœur
Tu avais eu pitié de cet être sans défense
De cet enfant que tu avais pris sous ta coupe
Tu m’avais juré que jamais tu ne m’abandonnerais
Et pourtant je gis là à présent, solitaire
Je t’avais offert ma vertu, mon innocence,
Et tu m’as bafoué
Me laissant seul à me débattre dans ce monde cruel
J’ai chuté de si haut
Mes ailes se sont brisées
De l’ange je suis devenu archange
Moi qui t’appartient corps et âme
Et pourtant jamais je n’ai perdu l’espoir de te reconquérir
Je sentais encore la brûlure de tes doigts sur ma peau
Ces mots que tu me susurraient au creux de l’oreille
Toi seul connaissait les fils qui me faisait vibrer
Tu étais ma vie, ma raison d’exister
Et tu est revenu me chercher
J’ai repris espoir en notre amour
En la vie, en moi, en nous
Je t’ai suivi dans ce pays d’Orient
Alors pourquoi me partager à présent
Avec cet homme venu de je ne sais où de ton passé ?
Suis-je condamner par amour pour toi à te partager
A accepter les caresses de cet inconnu
Qui partage à présent notre couche
Ne te suffis-je donc plus à présent ?
Moi l’Ange déchu…
.
©Svyria – 16/04/2019
 
1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ange-dechu-svyria/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE