«

»

Juin 11 2017

Photo du profil de Allain Louisfert

Imprimer ce Article

Allain Louisfert Anna Ivanova, de la Russie des tsars à Paris

Seuls les personnages historiques sont réels.

                                 Napoléon en Russie

Le 23 juin 1812, le jour où la Grande Armée de Napoléon Ier franchit le Niémen, Anna Ivanova1 était loin de penser que sa vie basculerait quelques semaines plus tard. Vivant dans l’aisance la plus parfaite, entourée de domestiques, qui n’étaient rien d’autre que des serfs, elle menait sa vie de châtelaine au château de Kalouga2. La différence d’âge avec le général comte importait peu pour elle. Depuis longtemps le tsar Alexandre Ier s’attendait à une attaque de Napoléon qui n’avait qu’un but : conquérir l’Europe, aussi ce ne fut pas une réelle surprise. Le général Arkadiy Ivanov, comme tous les chefs d’état-major de l’armée, fut rapidement appelé pour participer à l’élaboration d’un plan de défense afin de faire face aux cinq cent soixante-dix mille hommes de l’armée impériale.

La belle femme qu’était Anna Ivanova ne fut pas particulièrement affectée à l’idée de ce départ. En ce début d’été 1812 la nature explosait après le long hiver qui avait largement empiété sur le printemps. Anna avait contribué aux préparatifs de départ de son mari. Il ferait le trajet jusqu’au palais du Tsar à Saint-Pétersbourg en moins de deux semaines si l’état des chemins le permettait. Il serait assisté de son aide de camp le colonel Kropotkine et de plusieurs cochers et palefreniers ainsi que d’hommes d’armes de confiance. Il avait été prévu trois berlines tirées par deux chevaux chacune. Les relais (toutes les quarante verstes) pourvoiraient aux changements de chevaux, ils feraient halte pour la nuit tous les deux ou trois relais. Anna Ivanova était seule maintenant (entourée de ses domestiques), le général filait vers St Pétersbourg, avant son départ précipité il n’avait pas manqué de « confier » sa jeune épouse à l’intendant du domaine, ce dernier fut-il flatté ?

Elle se remémorait quelquefois les bons moments de son enfance passée sur les terres de son père Piotr Fédérov au château de Petchora dans l’Oural. C’est dans les jardins de ce château qu’il était permis, certains après-midi d’été, aux enfants de Piotr Fédérov et de Natalia Fédérova sa femme, de convier pour les jeux les enfants d’un « bon rang » vivant à proximité. Parmi eux le jeune Helmut, bien qu’allemand, ne « tranchait pas … la suite à découvrir ici

Photo du profil de Allain Louisfert

About Allain Louisfert

Allain Louisfert écrit principalement des histoires courtes, sa première "Anna Ivanova, de la Russie des tsars à Paris" nous raconte celle de l'épouse du général comte Ivanov, qui retrouve son ami d'enfance (pourtant son ennemi puisqu'il a servi dans les rangs de Napoléon lors de la campagne de Russie. Il a écrit "Vous souvenez-vous de Tchernobyl ?", "Dihya des Aurès" que vous pouvez retrouver sur Amazon

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/allain-louisfert-anna-ivanova-de-la-russie-des-tsars-a-paris/

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier pour :
avatar
wpDiscuz