«

»

Mai 11 2019

Imprimer ce Article

A vous qui ne m’avez guère épargné ! – Serge Campagna

ou Stance à mon banquier et à ma banquière !

(He deal !)

Bon et belle androgyne

au sexe volatile

selon les jours

vous me séduites

dès le premier regard

 

Dès lors j’allais en confiance

sur le flot de vos syllabes

au parfum de noisette

qui ne cachaient pourtant pas

leur intérêt pour mon matelas

 

Vous proposâtes derechef

des déplacements adroits

des placements experts

si bien que peu à peu

je perdis tous mes moyens

 

Pourtant Cupidon cupide

pour nos simples sorties

sou dessus sou dessous

vous aimiez tant que je porte

ma couche sur la poitrine

 

Et je dois avouer

qu’en promenade

vous aviez l’élégance

de ne pas reluquer

mes dessous sous la table

 

Mais zut

Que vous me déçûtes

quand pour un sucre d’orge

vous me refusâtes

l’euro qu’il me manquait

 

Et que vous suggérâtes

de me l’avancer

du bout des ongles

dans l’unique intérêt

d’y gagner vingt pour cent

 

Quel cuistre vous étiez

Je rangeais sans attendre

ces atours que vous convoitiez

autant que cette assise

que vous aimiez rembourrée

 

Il va sans dire

que nous ne signerons rien ensemble

que le temps ne créera pas d’usure

entre nous et que vos bourses

resteront de mes eaux taries

 

Adieu

Vous aviez

pourtant

de belles courbes

prometteuses…

 

S Campagna

1+

Je suis arrivé en 1955 en Dauphiné et l'ennui de l'enfance m'a vite poussé vers les mots et leurs majestueuses farandoles.
J'eus très tôt la chance et le bonheur de croiser la route de maîtres qui me firent voyager sur les phrases de Musset, d'Apollinaire, de Baudelaire, de Cendrars...
Ma propension au sourire m'ouvrit plus tard les grâces de Bobby Lapointe, de Cavanna, de Desproges...
Puis, il y eut Guillevic, Max Jacob et l'immense Francis Ponge... En parallèle, s'immiscèrent Giono, Ramuz, Gougaud...
Depuis, mes textes recherchent le flot serein du voyage, les cataractes de la révolte ou les rives ombragées de l'harmonie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-vous-qui-ne-mavez-guere-epargne-serge-campagna/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :