«

»

Jan 04 2019

Imprimer ce Article

A toutes ces femmes… – Jeanine Chatelain

A toutes ces femmes.

A toutes ces femmes martyrisées, privées d’Humanité,
Par les bourreaux de la Shoah, de la faute d’être nées,
Les paupières lasses, elles ne regardaient que le sol,
Elles marchaient, lentement, marquées de l’étoile jaune,

Qui se rappellera d’ Auschwitz, Qui saura d’Auschwitz,
Qui peut décrire l’horreur, dans le devoir de mémoire,
Les valises, les souliers, et les cheveux des victimes,
Qu’on envoie au massacre, d’être juif, pour seul crime,

Milliers de morts sur les pages de l’ Universelle Histoire ,
D’un singulier martyre, effroyable nazisme, sang barbare, 
Regardez ces femmes, comme elles sont dignes et belles ,
Avançant vers la dernière porte, chambres à gaz mortelles ,

A toutes ces femmes, vos cendres volent dans la lumière,
Le grain retourne à la terre, et fait éclore des générations,
Qui se souviennent d’hier, de l’hitlérienne discrimination,
Femmes d’aujourd’hui, souveraines, marchant dans la lumière,

Vous portez l’identité d’une nation, le sourire sur les lèvres, 
Ô Israël, le soir ton verger de roses embaume à Jérusalem,
Ici , sur cette terre, le Shabbat a la couronne d’une Reine ,
Femmes martyrisées, les coquelicots rouges sur un rocher .

Jeanine Chatelain

4 Janvier 2018.
« Il est naïf, absurde et historiquement faux, de croire qu’un système infernal comme le national-socialisme sanctifie ses victimes, bien au contraire, il les dégrade, il les fait ressembler à lui-même », “Naufragés et rescapés”, de Primo Lévi.

3+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-toutes-ces-femmes-jeanine-chatelain/

9
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
5 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Jeanine Chatelain (Belle des Bois)Serge CampagnaBéatrice MontagnacSimone GibertChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Serge Campagna
Membre
Serge Campagna

Il ne faut pas cesser l’hommage. Merci

Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour que dire sublime
Tout mes vœux et une bonne santé pour cette nouvelle année bisous

Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Je ne peux que vous saluer pour avoir écrit ce poème déchirant et magnifique d’un temps qui nous terrorise encore. Merci Jeanine !

Christian Satgé
Membre

Magnifique et nécessaire rappel, Belle des Bois de ce qui fut… et pourrait hélas renaître. Bravo te merci…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE