«

»

Oct 04 2019

Imprimer ce Article

…A Titre posthume – Delloly

titre posthume Me dois Vous l’avouer
je peux Vous décerner la palme de l’odeur
il est bien évident qu’elle tient du bonheur
de la raison du coeur aimant évoluer

Longtemps j’ai imaginé le présent
comme unique n’ayant rien à envier
à ce passé auprès de Vous, du vent,
de croire que lendemain ne soit que néant ;
j’ai revu la pensée un soir de janvier
il neigeait tant d’un froid demeure, nonobstant
j’ai préféré revoir scènes d’avant
et vivre, non, revivre, vivre ce vent

titre posthume, me diriez-vous, viens !
remonterais le Temps de tous ses parfums
sans le regret de croire vivre le présent
ni de penser au lendemain convenant

De fait ce retour deviendrait ce lendemain
où l’amour recouvrerait son chemin
sans la tristesse de l’abandon un matin
laissé sans raison si ce n’est la bêtise
comme parfois le ciel se couvre de sottise
Nous déshabillant de la gourmandise
Nous déplaisant du présent l’air sarin
d’imaginer lendemain bord de Tamise

titre posthume, me faut Vous l’évoquer
Ô.. vous passeriez là d’une brise océan
même vaporeuse m’enveloppant douce âme,
Ô.. Vous reconnaitrais d’un mot, puisque invoquée

..

Oli © ..A Titre posthume
©(P)12/06/19 …  à Laura *Lon063

du Livre “Les Fleurs d’Oli”

6+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-titre-posthume-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE