«

»

Juin 02 2018

Imprimer ce Article

…à défaut de le Croire – Delloly

*15/28

Dix-huit janvier : je passe au vingt-neuf rue de Sévres ;
pas de patients ce jour : -Père est affalé, rêve
Ô.. j’aime le penser à défaut de le croire ;
-Mère me sourit d’OR com’ si j’étais sa PIERRE
celle redonnant VIE aux Êtres pleurant larmes ;
je l’embrasse timide et l’étreins d’un désarme

Tous deux au matin comme au soir  se détachent
de la vie meurtrie d’une angoisse responsable
tel un crime qu’ils auraient commis d’une tâche ;
ils tremblent de pleurs et se cachent d’un ensable ;
tout tourne à l’envers en cette demeure aigre
pourtant jours défilent se moquant en “panurge”

Dix-neuf janvier : je passe au vingt-neuf rue de Sèvres
les enfants de Lili sont présents de leur sève
comme tes sœurs blondes perdues dans l’horizon
de leurs marques de vie ne cherchant plus raison ;
Ô.. Tous illuminent Demeure de l’Espoir
à défaut de le croire en ce regard  bien noir

Etrange Monde : les mots manquent aux parents
pour s’aider tour à tour et taire tels pansements
les larmes sèches du désert de leur cœur
se brisant au moindre souvenir du malheur ;
pourtant ils s’aiment, comme leurs enfants
sans force les aiment, d’un amour hors des Temps

 

 ©à défaut de le Croire
© (P)-18/01/19XX à mon frère (12p)*Fra015
               du livre « …Itinéraire d’un Calvaire »

15ème Volet d’une suite de 28 (..Itinéraire d’un Calvaire) décrivant l’absence d’un frère, disparu tragiquement du 06déc au 26déc à Paris, seulement mis en Terre le 10jan, à travers mon regard et ceux de mes aimés (publication prochaine du livret)

5+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-defaut-de-le-croire-delloly/

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Fattoum AbidiChristian SatgéDellolyFrath75 Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Ah! Oli qu’est ce vous avez souffert pour votre frère, que son âme repose en paix, et qu’elle vienne vous lire votre chagrin; qui revient souvent, fort triste, un texte écrit par la sincérité de l’âme et par les pleurs blessés par la cruauté de la vie, j’en suis très émue.
Douce nuit
Mes amitiés sincères
Bises
Fattoum.

Christian Satgé
Membre

Bravo encore pour ce texte tout en finesse et en émotions.

Frath75
Membre
Frath75

très pur et beau contant une journée avec délcatesse; que d’émotions
merci beaucoups pour ce texte
Francoise

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE